La Montagne Ça Vous Gagne !

"La montagne offre à l'homme tout ce que la société moderne oublie de lui donner. Ces montagnes ont toutes leur histoire et font vivre ces instants d'inspiration où l'on est entièrement coupé du monde d'en bas."
Boris Vian

Le choix du vide

Steph Davis

Montblanc

12,99

Steph Davis, une américaine hors limite, qui aime prendre des risques, se laissant guider par son instinct et agissant en fonction de ce qu'elle ressent au plus profond d'elle-même. Pour inégalée qu'elle soit, sa place dans le monde de l'alpinisme a quelque chose de profondément humain. Dans ce livre, elle raconte ses débuts dans le monde de l'escalade et quelques-unes des aventures qui ont forgé sa carrière, mais elle parle surtout des choses de la vie pour essayer de comprendre les moteurs qui la poussent à grimper, à sauter du haut des parois ou à voler en wingsuit. « Pour moi l'escalade a toujours été plus que le fait de grimper ».
Largement salué au États-Unis, cet ouvrage d'une totale franchise et d'une haute sensibilité se donne à lire comme un essai intime, à la tonalité très poétique. Il réconcilie le goût de l'extrême avec les valeurs universelles que sont l'amour, l'amitié, l'enrichissement personnel, l'intimité. Au-delà, il offre une généreuse leçon sur ce qu'est la force de l'esprit.


Charly Gaul, grimpeur ailé

Jacques Desforges

Publibook

13,99

Dès 1949, Charly Gaul, coureur débutant, est remarqué par d'anciens champions luxembourgeois. Très vite, il remporte de nombreuses courses dans son pays et passe professionnel en 1953, à l'âge de 21 ans. Cette année-là, il s'aligne au départ du Critérium du Dauphiné Libéré, qui le révèle comme un futur grand champion...


EN SOLO

Chappaz

Glénat

19,99

Rares sont les grimpeurs ou les alpinistes à ne pas avoir connu la tentation du solo. Quête d’esthétisme, plaisir du geste pur, sens du défi, folie de jeunesse, désespoir, pulsions suicidaires… les ressorts ne manquent pas.« Pourquoi je n’en fais pas ? Peut-être parce que je n’ai pas suffisamment de colère en moi ou que je n’ai pas assez de couilles. » Serait-ce le début d’une explication ? C’est le jeune alpiniste Christophe Dumarest, pour qui l’engagement est une seconde nature, qui dit cela à propos de l’alpinisme et de l’escalade solitaires. Oui, pourquoi les solistes partent-ils seuls s’attaquer à un sommet ou une nouvelle voie ? Pourquoi choisissent-ils de corser souvent leur face-à-face avec la montagne en partant en hiver sur un 8000 mètres, ou en solo intégral, sans aucune assurance ?On a tout dit d’eux : qu’ils étaient des inconscients, des risque-tout, des déséquilibrés, des trompe-la-mort. Et si c’était tout le contraire ?Pour se faire une idée plus juste et mieux comprendre les motivations de ces artistes funambules de la verticale et de la vie, Gilles Chappaz est parti à leur rencontre, au travers de textes pour certains, d’interviews pour d’autres ou en leur demandant de prendre la plume. Pas un ne met en avant les mêmes motivations, mais tous disent la même chose : le solo est la discipline ultime, celle qui permet le mieux de se trouver. C’est le « connais-toi toi-même » des alpinistes ! Walter Bonatti voulait aller « à la frontière infranchissable de son âme » ; René Desmaison désirait « juste se retrouver seul avec soi-même » ; Pierre Beghin parlait « d’un morceau d’existence en dehors de sa propre vie » ; Jean-Marc Boivin avait cette formule lapidaire : « Je veux vivre, vivre à en crever ! » ; Patrick Edlinger disait ceci : « Le solo intégral, c’est la vérité, le style le plus pur qui soit. Un jeu suicidaire ? Mais je tiens trop à la vie. Je n’ai pas du tout envie de mourir ».De Jacques Balmat à Ueli Steck, en passant par Tita Piaz, Paul Preuss, Hermann Buhl, Claudio Barbier, Reinhold Messner, Ivano Ghirardini, Renato Casarotto, Christophe Profit, ou encore Catherine Destivelle, les histoires de solistes nous offrent le portrait d’une pratique au paroxysme de la grimpe. Il est question d’engagement total, de choix de vie, d’exaltation, de recherche spirituelle, de courage, de bravoure, de peur aussi.


LA VOIE DES GUERRIERS DU ROCHER
19,90

Un programme révolutionnaire pour les grimpeurs qui veulent améliorer leurs performances et leur plaisir de grimper. La plupart des ouvrages consacrés à l’escalade négligent la préparation mentale, alors qu’il s’agit d’un aspect aussi important que la force, la souplesse ou la technique. Pour mettre au point son approche inédite, Arno Ilgner s’est inspiré de principes clés de la riche littérature « guerrière » et de la psychologie du sport, qu’il a combinés à sa grande expérience de l’escalade. C’est ce savant mélange qui est à l’origine de La Voie des guerriers du rocher, un programme complet qui vous apprendra à mobiliser l’ensemble de vos ressources mentales pendant une ascension difficile. Étape par étape, vous découvrirez comment analyser votre motivation, recueillir des informations, évaluer des risques, vous concentrer et passer de la phase de préparation à la phase d’action. La peur est le résultat d’un déficit d’attention et peut prendre bien des formes, de l’anxiété de performance à la terreur pure et simple. En maîtrisant mieux votre attention, vous parviendrez à déterminer l’origine de votre peur, à la dominer et à vous en libérer. Ce faisant, vous renouerez avec une source de motivation particulièrement puissante : votre passion pour l’escalade. C’est ce lien retrouvé qui vous permettra d’adopter une « intention inflexible » et de réaliser des performances extraordinaires.


VTT, les plus beaux raids en France
19,90

Un raid à VTT, c’est d’abord une aventure avec un grand A, une marmite d’air frais, de l’adrénaline et un petit sac à dos !C’est aussi bien sûr une belle itinérance à travers paysages, territoires et terroirs, sentiers et chemins, le tout enrichi de multiples rencontres ou de bons moments à partager entre amis.Choisir un itinéraire est une affaire d’envie, de rêve, mais aussi de forme du moment, du type de sentiers que vous aimez. La destination variera aussi en fonction de la saison.Grâce à ce guide vous pourrez choisir, à travers – presque – toute la France, de beaux itinéraires qui marqueront à jamais votre votre vie de vététiste. Il vous faudra cocher dans votre « bucket list »* à chaque réalisation, que du bonheur ! Nous vous proposons dans ce guide, 17 itinéraires d’envergures, parmi les plus beaux de France :• Vosges : le tour de la Bresse, 3 jours• Jura : la traversée du Jura, 6 jours• Massif central : le tour du puy de Sancy, 3 jours• Cévennes : le chemin de Stevenson, 5 jours• Pyrénées :- Le chemin des Bonhommes (Foix-Espagne), 6 jours- Le tour de l’Ariège, 3 jours• Alpes du Nord :- La traversée du Vercors, 6 jours- Thonon-les-Bains - Grenoble, 6 jours- La traversée de la Chartreuse, 2 jours- La traversée de l'Oisans, 3 jours• Alpes du Sud :- Le tour du Dévoluy, 2 jours- Le tour du Queyras, 4 jours- La TransUbaye, 3 jours• Provence :- La Transverdon, 5 jours- Sisteron - Fréjus, 5 jours- Sisteron - Nice, 6 jours- Aix-en-Provence - Cassis – Toulon, 6 jours * la liste de vos envies