Les éditions EDHISTO à l'honneur!

Les éditions EDHISTO à l'honneur!

Les éditions EDHISTO, œuvrant dans le domaine de l'Histoire et du Patrimoine, ont été créées en 2007 dans les Vosges, à Moyenmoutier. A l’origine d’EDHISTO et au cœur de ses activités se trouve une passion pour l'Histoire, celle de son fondateur, Yann Prouillet, historien et travailleur infatigable, membre du Collectif de Recherche International et de Débat sur la guerre de 1914-1918 - entre autres!

Saint-Benoit et la Chipotte dans la Grande guerre, 1914-1918, regards sur un lieu de mémoire

1914-1918, regards sur un lieu de mémoire

Société philomatique vosgienne

Victoire française avant la Marne, la Chipotte fut le premier tombeau des chasseurs et des coloniaux. Un petit ouvrage qui rappelle le sacrifice de Saint-Benoît et du col de la Chipotte, devenu un haut lieu mémoriel.

C'est à l'initiative de l'Association des Saint-Benoît de France, sous l'égide de la Société Philomatique Vosgienne, que ces regards sur un lieu de mémoire ont vu le jour, apportant un éclairage renouvelé sur une bataille dont l'Histoire n'a pas encore été écrite.



Reviens vite : La vie quotidienne d'une famille française pendant la guerre de 14

Ce livre rassemble la correspondance de Georges et Marie Cuny (née Boucher) durant la Grande Guerre. Le couple dirige alors une industrie textile à Cornimont. L'ouvrage comporte également des lettres envoyées aux deux époux par des amis et d'autres membres de la famille, ainsi que des annexes permettant d'avoir une vue claire des relations unissant les époux Cuny à leurs parents et alliés.


Papa Prisonnier de Guerre, Une famille dans la tourmente: 1939-1945

Une famille dans la tourmente: 1939-1945

MAURICE Daniel

Edhisto

Ce livre est lʼhistoire dʼune famille dans la tourmente de la deuxième guerre mondiale. Si le sujet semble nʼavoir pas lʼintensité dramatique des mémoires de poilus dans les tranchées ou des survivants des camps de la mort, il témoigne pourtant dʼun passé commun à nombre de foyers français. Car ce récit atteste des difficultés, des souffrances physiques et morales d'une famille écartelée pendant six années de guerre, mais aussi de leur perception par un enfant. Il révèle l'histoire oubliée de ces temps en voie d'effacement des mémoires.

Mais ce livre est aussi un véritable outil, une démonstration du fait que la chronique intime d'une famille française concourt à l'histoire sociale d'une nation en guerre. Car le vécu d'Henri et de Madeleine est celui de nombres de familles contemporaines à la deuxième guerre mondiale. Leur fils, Daniel Maurice, alors enfant, ballotté dans la tourmente, a su catalyser cette mémoire familiale, composée de centaines de lettres et des cahiers d'Henri, soldat et prisonnier en Allemagne, et de Madeleine, jeune mère de famille vosgienne confrontée à l'interminable absence du mari et du père


L'écrivain de Lubine, Journal de guerre d'une femme dans les Vosges occupées (1914-1918)

Journal de guerre d'une femme dans les Vosges occupées (1914-1918)

Clémence Martin-Froment

Edhisto

Clémence Martin-Froment, une jeune civile mariée et mère de famille, résidant dans le petit village de Lubine, près de Saint-Dié, tient durant la totalité de la Première Guerre Mondiale son journal. Elle y évoque avec lyrisme et force détails la vie quotidienne des civils restés en zone occupée, et leurs relations complexes avec l'occupant allemand.
L'indiscrétion de plusieurs officiers allemands va conduire à la publication, malgré elle, d'extraits qui leur sont favorables dans le journal collaborationniste "la Gazette des Ardennes". La guerre finie, Clémence Martin-Froment est arrêtée et accusée de collaboration devant la Cour d'Assises des Vosges.
Le journal de guerre de Clémence Martin-Froment est présenté et annoté par Philippe Nivet, Jean-Claude Fombaron et Yann Prouillet, historiens spécialistes de la Grande Guerre, et préfacé par Isabelle Chave, directrice des Archives Départementales des Vosges, où les quinze cahiers d'écolier qui composent ce texte et le dossier d'instruction judiciaire ont été découverts. Il est illustré de nombreux documents d'archives, notamment familiales.


Une honte pour l'humanité: Journal (mars 1916-septembre 1917).

"Le monde actuel ne peut nullement se dire civilisé de par ce qui se passe car cela est une honte pour l'humanité".
Henri Charbonnier, né à Dijon (Côte d'Or) le 7 octobre 1885, petit entrepreneur, est sergent au 229ème régiment d'infanterie d'Autun, affecté au service de santé. La partie de son journal de guerre qui a été sauvée débute dans les Vosges en avril 1916 et se termine en Champagne en septembre 1917. Elle constitue une sorte d'histoire élargie de l'offensive Nivelle sur le Chemin des Dames en présentant la montée en puissance du mécontentement des soldats au cours de l'année qui précède le 16 avril 1917; en faisant participer le lecteur à la bataille sur le glacis du fort de Brimont et à l'échec; en décrivant de manière concrète le traumatisme et la crise qui ont suivi. Cat c'est à la 41ème division, celle de Charbonnier, que se produit un des épisodes de mutinerie parmi les plus importants.