Orhan Pamuk

Orhan Pamuk

Orhan Pamuk est le romancier turc le plus vendu au monde. Ses romans sont traduits en 60 langues et il a reçu entre autres le Prix Nobel de Littérature en 2006. À partir de là, Orhan Pamuk occupe un poste de professeur à l'université Columbia, puis enseigne la littérature comparée avant de devenir écrivain résident au Bard College. L'auteur se décrit comme engagé au service des droits de l'homme et de la liberté d'expression. Il est aussi connu pour prendre positions contre les dérives du gouvernement de son pays. Retrouvez toutes ses œuvres dans notre sélection et prenez goût au made in Istanbul.

Cevdet Bey et ses fils
11,00

1905, Istanbul. Cevdet Bey, riche marchand musulman, s’installe avec son épouse dans le quartier occidental de Nişantaşi. L’Empire ottoman amorce son déclin, et les élites turques contestent le pouvoir despotique du sultan Abdülhamid II. Deux générations plus tard, Ahmet l’artiste s’attaque au portrait de son grand-père, et ainsi, à celui de toute une nation. prg>Toute l’œuvre de Pamuk affleure dans ce premier roman, immense fresque à trois temps qui dépeint magistralement l’émergence d’une Turquie moderne.
Toute l’œuvre de Pamuk affleure dans ce premier roman, immense fresque à trois temps qui dépeint magistralement l’émergence d’une Turquie moderne.


Le livre noir
Neuf 11,10
Occasion 6,90

Pendant une semaine, jour et nuit dans Istanbul, un jeune avocat, Galip, part à la recherche de sa femme Ruya, qu'il aime depuis l'enfance, et qui lui a laissé une lettre mystérieuse : est-ce un jeu ? un adieu ? Dans le fol espoir de la retrouver, il fouille ses souvenirs et le passé militant de Ruya. Il lit et relit les écrits de Djélâl, le demi-frère de sa femme - un homme secret qu'il admire. Mais lui aussi semble avoir disparu. À la recherche des deux êtres qu'il aime, Galip est en même temps en quête de sa propre identité et, bientôt, de celle d'Istanbul, présentée ici sous un aspect singulier : toujours enneigée, boueuse et ambiguë, insaisissable.


Neige
Neuf 9,80
Occasion 5,88

Le jeune poète turc Ka – de son vrai nom Kerim Alakusoglu – quitte son exil allemand pour se rendre à Kars, une petite ville provinciale endormie d'Anatolie. Pour le compte d'un journal d'Istanbul, il part enquêter sur plusieurs cas de suicide de jeunes femmes portant le foulard. Mais Ka désire aussi retrouver la belle Ipek, ancienne camarade de faculté fraîchement divorcée de Muhtar, un islamiste candidat à la mairie de Kars.
À peine arrivé dans la ville de Kars, en pleine effervescence en raison de l'approche d'élections à haut risque, il est l'objet de diverses sollicitudes et se trouve piégé par son envie de plaire à tout le monde : le chef de la police locale, la sœur d'Ipek, adepte du foulard, l'islamiste radical Lazuli vivant dans la clandestinité, ou l'acteur républicain Sunay, tous essaient de gagner la sympathie du poète et de le rallier à leur cause. Mais Ka avance, comme dans un rêve, voyant tout à travers le filtre de son inspiration poétique retrouvée, stimulée par sa passion grandissante pour Ipek, et le voile de neige qui couvre la ville. Jusqu'au soir où la représentation d'une pièce de théâtre kémaliste dirigée contre les extrémistes islamistes se transforme en putsch militaire et tourne au carnage.
Neige est un extraordinaire roman à suspense qui, tout en jouant habilement avec des sujets d'ordre politique très contemporains – comme l'identité de la société turque et la nature du fanatisme religieux –, surprend par ce ton poétique et nostalgique qui, telle la neige, nimbe chaque page.


Istanbul, Souvenirs d'une ville

Souvenirs d'une ville

Folio

Neuf 10,40
Occasion 10,00

Évocation d'une ville, roman de formation et réflexion sur la mélancolie, Istanbul est tout cela à la fois. Au gré des pages, Orhan Pamuk se remémore ses promenades d'enfant, à pied, en voiture ou en bateau, et nous entraîne à travers ruelles en pente et jardins, sur les rives du Bosphore, devant des villas décrépites, dessinant ainsi le portrait fascinant d'une métropole en déclin. Ancienne capitale d'un vaste empire, Istanbul se cherche une identité, entre tradition et modernité, religion et laïcité, et les changements qui altèrent son visage n'échappent pas au regard de l'écrivain, fin connaisseur de son histoire, d'autant que ces transformations accompagnent une autre déchirure, bien plus intime et douloureuse, celle provoquée par la lente désagrégation de la famille Pamuk - une famille dont les membres, grands-parents, oncles et tantes, ont tous vécus dans le même immeuble - et par la dérive à la fois financière et affective de ses parents. Dans cette œuvre foisonnante, magistralement composée et richement illustrée, Orhan Pamuk nous propose de remonter avec lui le temps de son éducation sentimentale et, in fine, de lire le roman de la naissance d'un écrivain.
Dans cette œuvre foisonnante, magistralement composée et richement illustrée, Orhan Pamuk nous propose de remonter avec lui le temps de son éducation sentimentale et, in fine, de lire le roman de la naissance d'un écrivain. Prix Nobel 2006.


Istanbul

Les Éditions du Pacifique

35,00

le livre

L’Istanbul d’Ara Güler est un témoignage photographique sur la vie quotidienne de la capitale culturelle turque des années 1940 aux années 1980. Les sujets choisis par l’artiste reflètent, avec un esthétisme poétique et sensible, l’oscillation entre traditions et modernité de cette ville qui fut autrefois Byzance,

puis Constantinople. Ces splendides images en noir et blanc sont présentées par un texte inédit

d’Orhan Pamuk, autre grande figure de la culture turque. Nés tous deux à Istanbul, les deux hommes, dans leur jeunesse, voulaient devenir peintre. Et, chacun à leur manière, ils dépeignent ici leur ville natale et capturent, par l’image ou par les mots, son âme mélancolique.

le photographe

Ara Güler, surnommé « l’oeil d’Istanbul », est né en 1928. En 1958 il devient reporter-photographe pour Time-Life, Paris-Match et Der Stern. Après sa rencontre en 1961 avec Henri Cartier-Bresson, il rejoint l’agence Magnum. La même année, la revue anglaise Photography Annual le désigne comme l’un des sept meilleurs photographes du monde. En 1962, il obtient le prestigieux titre de « Master of Leica » et en 1979 le premier prix du reportage de l’Association des journalistes turcs. En 1999, il reçoit le titre, en Turquie, de « Photographe du siècle ». Ara Güler est également connu pour avoir photographié de nombreuses personnalités tels Winston Churchill, Indira Gandhi, Alfred Hitchcock, Salvador Dali ou encore Pablo Picasso… Il vit et travaille à Istanbul.

l’auteur

Né en 1952 à Istanbul, Orhan Pamuk a grandi dans une famille d’intellectuels francophiles. Après avoir suivi des études d’architecture et de journalisme, il se consacre à l’écriture. En 2006, son oeuvre est couronnée par le prix Nobel de littérature. Orhan Pamuk décrit dans ses romans les déchirements d’une société partagée entre Orient et Occident. Couronnés de nombreux prix (prix de la découverte européenne, prix France-Culture, prix du meilleur livre étranger du New York Times, prix Médicis étranger…), ses romans, vendus à plus de sept millions d’exemplaires à travers le monde, sont traduits dans 58 langues.

Points forts :

- le seul ouvrage consacré à Ara Güler et ses photographies d’Istanbul

- Texte d’Orhan Pamuk, prix Nobel de Littérature

- un ouvrage de référence sur le plus grand photographe turc vivant.