Rentrée littéraire, lectures buissonnières : découvrez les choix des libraires

Rentrée littéraire, lectures buissonnières : découvrez les choix des libraires

Nous vous invitons à découvrir les romans qui nous ont le plus enthousiasmés, bouleversés, émerveillés ! Avec de nombreuses découvertes, cette rentrée littéraire est comme une belle récolte de fruits aussi délicieux qu'inattendus. Une invitation, donc, à des lectures...buissonnières !

Désorientale
22,00

Si nous étions en Iran, cette salle d’attente d’hôpital ressemblerait à un caravansérail, songe Kimiâ. Un joyeux foutoir où s’enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade. Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l’étourdissant diaporama de l’histoire des Sadr sur trois générations: les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l’adolescence, l’ivresse du rock, le sourire voyou d’une bassiste blonde…
Une fresque flamboyante sur la mémoire et l’identité; un grand roman sur l’Iran d’hier et la France d’aujourd’hui.

------------------------
Prix du Style 2016


L'année la plus longue
21,00

Thomas Langlois, né comme son aïeul Aimé Bolduc une année bissextile, ne fête son anniversaire qu’une année sur quatre. Mais est-il pour autant, comme l’espère vivement son père, promis au même destin que son ancêtre qui, lui, ne vieillissait que d’une année tous les quatre ans ? En suivant les vies de ces deux personnages d’exception, L’année la plus longue traverse, de Chattanooga à Montréal, des Great Smokies aux monts Chic-Chocs, près de trois siècles d’histoire de l’Amérique. De la prise de Québec par les Britanniques en 1760 au 11 septembre 2001, de la capitulation des Indiens au combat des Noirs américains, c’est l’âme du continent tout entier qui s’invite et s’anime dans cette fresque épique et familiale.

Ce premier roman, œuvre d’un immense conteur, réussit le pari fou de nous plonger au cœur de la grande histoire et, au-delà, de nous en peindre mille et une autres.


Au commencement du septième jour
22,50

4 h du matin, dans une belle maison à l’orée du bois de Vincennes, le téléphone sonne. Thomas, 37 ans, informaticien, père de deux jeunes enfants, apprend par un appel de la gendarmerie que sa femme vient d’avoir un très grave accident, sur une route où elle n’aurait pas dû se trouver.
Commence une enquête sans répit alors que Camille lutte entre la vie et la mort. Puis une quête durant laquelle chacun des rôles qu’il incarne : époux, père, fils et frère devient un combat. Jour après jour, il découvre des secrets de famille qui sont autant d’abîmes sous ses pas.
De Paris au Havre, des Pyrénées à l’Afrique noire, Thomas se trouve emporté par une course dans les tempêtes, une traversée des territoires intimes et des géographies lointaines.

Un roman d’une ambition rare.


Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits
23,00

«Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits» est un conte merveilleux qui interroge notre vie contemporaine à la lumière de l’histoire et de la mythologie. Échappés de leur univers aussi fabuleux qu’ennuyeux, des djinns viennent mêler leur immortalité fascinée à la finitude des hommes, et partager la folle aventure de leur active et permanente déraison. À la fois inspirée par une tradition narrative deux fois millénaire et enracinée dans les multiples préoccupations du temps présent, portée par une langue où l’épique le dispute au comique et la légende à la méditation philosophique et politique, une fiction fastueuse et envoûtante, d’une puissance narrative et imaginaire à couper le souffle.


Soyez imprudents les enfants

Véronique Ovaldé

Flammarion

Neuf 20,00
Neuf à prix réduit 6,00

Révélation à soi-même.
"Avant mes treize ans, il n'y avait rien. Seulement la longue attente de l'enfance". Anastasia est une enfant taciturne et mélancolique, détachée de sa famille. Et pourtant une passion bout en elle et s'enflamme véritablement à treize ans par la découverte d'une toile du peintre Roberto Diaz Uribe. Devant la présentation de cette femme dénudée, en déséquilibre, elle pressent les propres mutations de son corps de jeune fille et décidera de poursuivre la connivence avec ce peintre devenue adulte. A dix-huit ans, elle se rend à Paris où elle rencontre Velevine, la spécialiste de Uribe. Commence alors pour Anastasia une quête initiatique entre l'Espagne du peintre, le Paris de sa nouvelle vie, l'histoire européenne autant que sa propre histoire familiale...
Véronique Olvadé excelle dans les portraits de femmes, intimes et lucides, dans lesquels elle insuffle un vent de liberté, d'autonomie et persévérance. Dans ce nouveau roman, Soyez imprudents les enfants, elle abandonne le réalisme magique de ses précédents livres (Et mon cœur transparent, Les hommes en général me plaisent beaucoup) au profit d'une écriture plus classique et de thématiques fortes : la quête de soi et l'exploration de son passé familial. Planté dans le décor de la movida espagnole, cet ample roman tient toutes ses promesses.