www.leslibraires.fr

Sacrée rentrée !

C’est maintenant notre rendez-vous annuel : nous sommes heureuses de vous présenter nos coups de cœur pour cette rentrée littéraire 2022 ! Comme d’habitude, vous y retrouverez les romans qui nous ont particulièrement marquées, ceux qui nous ont questionnées, qui nous ont transportées ainsi que les rencontres que nous vous avons préparées.
Grâce à la magie de la littérature, vous chevaucherez à travers les grands espaces et vous plongerez dans une société ultra connectée et surveillée, vous découvrirez la vie intime des femmes macédoniennes et celle perturbée d’un cinéaste mourant, vous apprécierez certaines écritures sensibles et poétiques et d’autres beaucoup plus percutantes.
Cette année pour votre Prix des lecteurs Mots & Images, nous vous proposons une sélection resserrée non moins qualitative de quatre titres à découvrir avec le symbole <M&I>. Nous aurons bien sûr toutes les quatre à cœur de défendre notre choix, à vous de faire le vôtre avant le 11 novembre !
Et d’ici quelques semaines, nous vous présenterons notre sélection jeunesse ainsi que notre sélection BD/mangas. Nous vous remercions sincèrement de votre confiance et nous espérons que vous aurez autant de plaisir que nous à découvrir tous ces ouvrages. Nous sommes ravies de vous accueillir dans nos deux librairies, Mots & Images et Mots & Images Tome 2 et de vous conseiller dans vos choix. Retrouvez notre actualité et nos coups de cœur sur les réseaux sociaux Facebook Instagram et sur www.motsetimages.fr et si vous souhaitez nous soutenir, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur Google, c’est important pour nous de partager votre avis !
Nous vous souhaitons une sacré rentrée !
Céline

15,00

La fraternité à toute épreuve
Vous avez cinq ans, deux sœurs et vous rêvez d'un petit frère avec qui jouer à des jeux de garçon.Un soir, vos parents vous annoncent que vous allez avoir un frère et qu'il sera un peu spécial.Vous êtes aux anges. Vous lui choisissez même un nom : John. Puis il naît, et petit à petit, on comprend que oui, il est différent des autres. Vous finissez par découvrir le mot Down, et votre enthousiasme se transforme en rejet, voire en honte. Il faudra attendre l'adolescence pour vous laisser envahir par la joie de vivre de Giovanni.
Avec Mon frère chasse les dinosaures, Giacomo Mazzariol a écrit un roman de formation dans lequel il n'a pas eu besoin d'inventer quoi que ce soit. Un livre qui étonne, émeut, amuse et fait réfléchir.


21,00

Le bouleversant destin de Flor de Oro Trujillo, la fille d'un des plus sinistres dictateurs que la terre ait portés.
1915. Flor de Oro naît à San Cristóbal, en République dominicaine. Son père, petit truand devenu militaire, ne vise rien de moins que la tête de l'État. Il est déterminé à faire de sa fille une femme cultivée et sophistiquée, à la hauteur de sa propre ambition. Elle quitte alors sa famille pour devenir pensionnaire en France, dans le très chic collège pour jeunes filles de Bouffémont.Quand son père prend le pouvoir, Flor de Oro rentre dans son île et rencontre celui qui deviendra le premier de ses neuf maris, Porfirio Rubirosa, un play-boy au profil trouble, mi gigolo, mi diplomate-espion, qu'elle épouse à dix-sept ans. Mais Trujillo, seul maître après Dieu, entend contrôler la vie de sa fille. Elle doit lui obéir, comme tous les Dominicains entièrement soumis au Bienfaiteur de la Patrie, ce dictateur sanguinaire.Marquée par l'emprise de ces deux hommes à l'amour nocif, de mariages en exils, de l'Allemagne nazie aux États-Unis, de grâce en disgrâce, Flor de Oro luttera toute sa vie pour se libérer de leur joug.


20,00

Que désires-tu ?
Écrire est la réponse que je donne à une question qu'on ne me pose pas.
Un jour une amie meurt, et en mourant au monde elle me fait naître à moi-même. Ce qui nous unit : un livre. Son dernier roman, mon premier roman, enlacés dans un seul volume. Une si belle histoire.Cinq ans plus tard, le sol se dérobe sous mes pieds à la lecture d'un autre livre, qui brise le silence d'une famille incestueuse. Mon cœur se fige ; je ne respire plus. Ces êtres que j'aimais, et qui m'aimaient, n'étaient donc pas ceux que je croyais ?Je n'étais pas la victime de ce drame. Pourtant une douleur inconnue creusait un trou en moi.Pendant un an, j'ai lutté contre le chagrin et la folie. Je pensais avoir tout perdu : ma joie, mes repères, ma confiance, mon désir. Écrire était impossible. C'était oublier les consolations profondes. La beauté du monde. Le corps en mouvement. L'élan des femmes qui écrivent : Deborah Levy, Annie Ernaux, Joan Didion... Alors s'accrocher vaille que vaille. Un matin, l'écriture reviendra.


Guillaume Perilhou

Éditions de l'Observatoire

17,00

Guillaume, 15 ans, vit plus fort que les autres. Qu'est-ce que cela peut bien faire, qu'il mette des robes et danse devant sa webcam?? qu'il tombe amoureux de François et de Mathis et de Jordan?? Si sa mère a baissé les bras, la juge des enfants, elle, ne s'en laisse pas conter?: Guillaume est envoyé en foyer puis en hôpital psychiatrique. Là-bas, sa vie change - fini les talons aiguilles de son alter-ego Raffaella, place aux médicaments et aux électrochocs. Mais même dans la léthargie de l'asile, le coeur de Guillaume bat plus vite que la moyenne et s'emballe pour un autre patient. Les deux garçons, affamés de liberté, s'en iront la dérober.   Dans ce premier roman effréné, le héros flamboyant de Guillaume Perilhou a la fureur de vivre. Roman d'amour, étude sociale et quête identitaire poétique, la plume incisive de Perilhou démasque tout sur son passage.


Calmann-Lévy

19,50

"Zoé nichait à l’intérieur de moi, dans le moindre repli de ma peau, dans mon
ventre, entre mes bras, derrière mes paupières, dans l’air que je respirais. Elle ne me laissait pas de répit."

Ce matin, Izia regarde son mari quitter l’appartement  où ils ont élevé leur fille Zoé, renversée par un chauffard  quelques mois auparavant. Izia n’a pas un geste pour
le retenir. Elle est soulagée d’être seule avec son chagrin,  libre de s’enfermer dans la chambre intacte de Zoé.
Mais au fi l des jours, la faim, le besoin de marcher,  de sentir le soleil sur sa peau, reviennent. Izia comprend  qu’elle doit vivre cet « après » et trouver une activité  où nul ne sait rien de sa perte. Elle a l’idée de proposer  ses services à des gens souhaitant débarrasser le domicile  d’un proche disparu.
Ainsi Izia devient-elle une drôle de déménageuse.  Pour l’aider, elle embauche Samuel, un jeune homme  au franc-parler déconcertant et aux fragilités touchantes.
Cette rencontre, et toutes celles suscitées par son  travail incongru, sont les premiers fils bien fragiles qui  ramèneront peu à peu cette femme perdue vers la vie.