www.leslibraires.fr
Le Recueil de la falaise verte, Kôans et poésies du Zen
1 autre image
EAN13
9782226201089
Éditeur
Albin Michel
Date de publication
Collection
Spiritualités Vivantes Poche
Langue
français

Le Recueil de la falaise verte

Kôans et poésies du Zen

Albin Michel

Spiritualités Vivantes Poche

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782226201089
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      19 pages

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      19 pages

    7.99

  • Aide EAN13 : 9782226309273
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      19 pages

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      19 pages

    7.99

  • Aide EAN13 : 9782226201089
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    7.99

  • Aide EAN13 : 9782226309273
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    7.99

Autre version disponible

Maryse et Masumi Shibata continuent à nous livrer le fruit de leurs recherches
de textes, inédits en France, du Tch'an chinois et du Zen japonais. Ils nous
offrent ici les dix-sept kôans principaux tirés du Recueil de la Falaise
verte, la bible des fameuses phrases énigmatiques parfois employées par les
maîtres du bouddhisme extrême-oriental pour éveiller leurs disciples. D'une
rare et surprenante poésie, ces kôans, appelés également "règles", sont
commentés par des grands maîtres de la tradition. Cet ouvrage présente aussi
d'autres oeuvres empreintes des subtilités de "l'esprit d'éveil" cher au
Tch'an et au Zen : La Montagne froide réunit des poèmes de Han-chan, ermite
chinois du IXe siècle ; Le monde est lamentable et mélancolique est un conte
inoubliable de Kunikida Doppo, écrivain japonais de l'ère Meiji, qui assista
aux bouleversements vécus par le Japon traditionnel au XIXe siècle ; enfin,
des poèmes de Sengaï (1750-1837) regroupés sous le titre Le monde est éphémère
mais je suis joyeux.
S'identifier pour envoyer des commentaires.