www.leslibraires.fr
La fille qui tomba sous Féérie et y mena les festoiements, Grand Prix de l'Imaginaire 2017
EAN13
9782350671468
Éditeur
Balivernes éditions
Date de publication
Langue
français

La fille qui tomba sous Féérie et y mena les festoiements

Grand Prix de l'Imaginaire 2017

Balivernes éditions

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782350671468
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    7.99

  • Aide EAN13 : 9782350671468
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    7.99

Autre version disponible

Septembre repartira-t-elle en Féérie ? Oui mais non...

Septembre rêve de repartir en Féérie. Car rien n’a changé depuis son retour :
son père est toujours à la guerre en Europe, sa mère doit travailler de
longues journées à l’usine et personne n’est venu la chercher de toute l’année
pour l’emmener en Féérie.
Jusqu’à ce jour où, couchée dans un champ, une barque voguant sur les herbes
la dépasse. Lancée à sa poursuite, elle trébuche sur un muret et tombe… en
Féérie.
Mais très vite, elle découvre que bien des choses ont changé : la magie de
Féérie (du dessus) s’épuise alors que les habitants perdent leurs ombres
désireuses de se retrouver à Féérie (d’en dessous). Et ce monde du dessous a
une nouvelle reine : Halloween, qui n’est autre que l’ombre perdue de
Septembre. Elle n’a pas du tout l’intention de laisser partir les ombres
profitant de leur liberté et s’amusant dans les fêtes données là en bas.
Septembre retrouvera ses anciens amis (mais pas tout à fait eux non plus) et
s’en fera de nouveaux dans ce monde étrange : Aubergine, le dodo de la nuit,
la Vice-Reine du Café… Septembre se sent responsable de la situation et ne
veut pas que Féérie disparaisse, mais les ombres veulent rester libres aussi…

Découvrez vite la suite de La fille qui navigua autour de Féérie sur un bateau
construit de ses propres mains avec ce roman jeunesse illustré !

EXTRAIT

Il était une fois une fille appelée Septembre qui gardait un secret.
Or, les secrets sont des choses délicates. Ils peuvent vous emplir de douceur
et vous laisser tel un chat qui s’est repu d’un moineau particulièrement gras
sans récolter le moindre coup de bec ou de serre. Mais ils peuvent aussi
rester coincés en vous, et faire très lentement bouillir vos os pour concocter
leur amer brouet. Dans ce cas, c’est le secret qui vous garde, et non
l’inverse. Réjouissons-nous alors que Septembre ait réussi à maîtriser son
secret ; il était comme une paire de gants douillets qu’elle pouvait enfiler,
lorsqu’elle avait froid, afin de se remémorer la chaleur des jours enfuis.
Le secret de Septembre ? Elle s’était rendue en Féérie.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

En bref un second opus qui remplit ses promesses et propose de jolies
réflexions emplies de magie et de vérité. - Temps de mots

Ce second tome est à la hauteur du premier. Nous retrouvons Septembre et ses
amis dans une nouvelle aventure placée sous le signe de l’étrange et du
merveilleux. - Les Bouquinautes

À PROPOS DE L'AUTEUR

Catherynne M. Valente est l'auteur à succès de plus d'une douzaine d'œuvres de
fiction et de poésie, dont Palimpseste, la série des Contes de l'orphelin
(Orphan Tales), Immortel (Deathless), et le phénomène La fille qui navigua
autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains. Elle a
remporté les prix Andre Norton, Tiptree, Mythopoeic, Rhysling, Lambda, Locus
et Hugo. Elle a fait partie des finalistes pour les prix Nebula et World
Fantasy Awards. En France, La fille qui navigua autour de Féérie sur un bateau
construit de ses propres mains a reçu le Prix des Imaginales 2016 Catégorie
Roman Jeunesse.

Elle vit sur une île au large de la côte du Maine aux Etats-Unis avec une
petite mais croissante ménagerie de bêtes, dont certaines sont humaines. Elle
a commencé les aventures de Septembre comme un récit secondaire d’un de ses
romans adultes, puis l’a développé et publié sur internet. Ce fut la première
fois qu’une œuvre auto-publiée gagna une récompense littéraire majeure. Ses
différentes oeuvres publiées à ce jour en France ont été traduites par Laurent
Philibert-Caillat.
S'identifier pour envoyer des commentaires.