www.leslibraires.fr
Dahomey 1930 : mission catholique et culte vodoun, L'œuvre de Francis Aupiais (1877-1945), missionnaire et ethnographe
EAN13
9782354123123
Éditeur
Presses Universitaires de Perpignan
Date de publication
Collection
Études
Langue
français

Dahomey 1930 : mission catholique et culte vodoun

L'œuvre de Francis Aupiais (1877-1945), missionnaire et ethnographe

Presses Universitaires de Perpignan

Études

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782354123123
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99
Au Dahomey, en 1930, la mission catholique, présente depuis 1861, se heurte
toujours à la ferveur omniprésente du culte vodoun, dans la terre qui l'a vu
naître. Les sacrifices humains qui avaient tant épouvanté les premiers
européens ont certes disparu, mais ceux de poulets, de cabris ou de bovins
témoignent de la forte vitalité de la religion fétichiste. Ses temples partout
érigés dans le paysage dahoméen sont perçus par les missionnaires comme autant
de défis et d'obstacles à l'expansion de leur foi. La plupart d'entre eux
voient avec effroi dans ce culte sévère, aux fétiches ruisselants du sang
sacrificiel, l'œuvre du Diable. L'un d'eux - Francis Aupiais - rompit avec
cette vision. Il avait appris les langues locales et longuement échangé avec
les prêtres animistes. Sa conviction s'étaya ainsi qu'un attachement si
profond au culte vodoun - loin de signifier le règne de Satan - manifestait
avec éclat une sorte de prédestination divine au christianisme. Dès lors, il
construisit son apostolat sur la connaissance de la culture des peuples
dahoméens, qu'il perfectionna encore en suivant l'enseignement des ethnologues
L. Lévy Bruhl et M. Mauss pour forger une singulière “ethnographie” au service
de ses finalités apologétiques. Sa position et ses relations avec les
dahoméens l'exposaient aux contradictions. Il en paya le prix en désaveux de
la part de sa hiérarchie. Grâce à A. Kahn, il réalisa au Dahomey en 1930 (avec
F. Gadmer) deux films. Le Dahomey chrétien et Le Dahomey religieux, ce dernier
pouvant être considéré comme le premier grand film ethnographique français.
Cet ouvrage est le fruit d'une recherche de quatre ans menée à Paris, Lyon,
Rome et au Bénin aboutissant à la soutenance d'une thèse de doctorat en
Décembre 96 à l'Université de Perpignan. Ce travail a en partie permis la
restauration des films et un essai de restitution des premières expositions
d'arts dahoméens organisées par le père : l'exposition Pour une reconnaissance
africaine, Dahomey 1930 s'est tenue au Musée Albert Kahn à Boulogne de
novembre 96 à décembre 97. À la parution de ce livre, presque soixante-dix ans
après leur tournage, ces images vont retourner au Bénin. La projection de ces
films aux descendants béninois de leurs acteurs dahoméens contribuera au
recouvrement d'une mémoire historique dans les lieux mêmes où l'entreprise
coloniale avait suscité négation et amnésie.

*[XVIIIe]: 18e siècle
S'identifier pour envoyer des commentaires.