www.leslibraires.fr
Marquise de la mer du sud, Les premiers voyages espagnols en Océanie aux îles Salomon, Marquises, Santa Cruz, Tuamotu, Cook du nord et Vanuatu, racontés par lune de leurs actrices, doña Isabel Barreto
EAN13
9782367340173
Éditeur
Au vent des îles
Date de publication
Collection
Culture océanienne
Langue
français

Marquise de la mer du sud

Les premiers voyages espagnols en Océanie aux îles Salomon, Marquises, Santa Cruz, Tuamotu, Cook du nord et Vanuatu, racontés par lune de leurs actrices, doña Isabel Barreto

Au vent des îles

Culture océanienne

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782367340173
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    15.00

  • Aide EAN13 : 9782367342788
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    15.00

Autre version disponible

Il ne sagit pas véritablement dun roman, ni dun ouvrage historique savant mais
de ce quon pourrait appeler un récit historique. Dans cet ouvrage lauteur
reconstitue, en la narrant à la première personne, lhistoire véridique dune
femme du XVI° siècle, dona Isabel Barreto, lépouse dAlvaro de Mendana, le
fameux « découvreur » espagnol des Iles Marquises, auteur du premier contact
connu entre des Polynésiens et des Européens. Elle utilise un procédé narratif
maintes fois employé dans les romans espagnols du siècle dor : un manuscrit
retrouvé par hasard dans un couvent péruvien ne serait autre que les mémoires
de cette femme au destin exceptionnel. Dangers, vie quotidienne à bord de ces
bateaux, fortune de mer, peur, inconfort, rencontre des « Indiens », parfois
extrême violence, Annie Baert nous fait partager toutes les péripéties de ces
voyages étonnants. Elle dépeint aussi la volonté farouche quil a fallu pour
faire naître ces expéditions, largent dépensé, les embuches entre marins
concurrents, les règlements de compte, les haines tenaces. Elle dit encore
lhistoire vertigineuse de mers immenses, effrayantes, dont les routes, du
Pérou à Manille, furent parcourues et cartographiées au prix de tant de vies
perdues aussi bien chez les Espagnols que chez les « Indiens ». La rédactrice
réelle de ce texte totalement imaginé sappuie sur la maîtrise la plus
pointilleuse des faits historiques, étayée par des recherches extrêmement
approfondies, scientifiques, documentaires et bibliographiques, elle nous fait
partager ses connaissances de manière très plaisante dans un style inspiré de
celui des relations anciennes. On ressent sans aucune lourdeur la présence
dune solide ossature scientifique au récit et Annie Baert nous embarque dans
ces voyages au long cours avec le savoir-faire dun pilote de haute mer.
S'identifier pour envoyer des commentaires.