www.leslibraires.fr
La naissance d’une nation, Formation des altérités au Brésil
EAN13
9782371541443
Éditeur
Éditions de l’IHEAL
Date de publication
Collection
Travaux et mémoires
Langue
français

La naissance d’une nation

Formation des altérités au Brésil

Éditions de l’IHEAL

Travaux et mémoires

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782371541443
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne

    Mise en Forme

    • Aucune information

    Fonctionnalités

    • Aucune option d'accessibilité au système désactivée (exception)
    • Navigation dans la table des matières
    • Brèves descriptions alternatives
    • Balisage de la langue fourni

    Normes et Réglementations

    • Aucune information
    10.99

Autre version disponible

Les récits relatifs à la fabrique des nations sont toujours pleins d’oublis.
Dans le cas du Brésil, considérer que les peuples indigènes ont joué un rôle
actif dans l’histoire du pays revient à toucher un château de cartes : il
suffit d’en déplacer une seule pour que tout l’édifice s’écroule et pour que
les interprétations consacrées, les certudes les mieux ancrées, s’effondrent.
Le chercheur doit alors construire de nouvelles interprétations, mettre à
distance les catégories de pensée héritées de l’ère coloniale et toujours bien
présentes dans les sociétés contemporaines, revoir de manière critique son
outillage méthodologique et ses instruments d’analyse. En considérant les
marges comme de possibles façonneuses du centre et en s’interrogeant sur les
régimes d’altérité, il devient alors en mesure de bâtir à nouveaux frais un
récit alternatif sur la naissance d’une nation. Sur la base d’un travail
ethnographique et dialogique engagé auprès des peuples autochtones brésiliens
depuis plusieurs décennies, João Pacheco de Oliveira propose dans cet ouvrage
une autre histoire du Brésil et de la formation des identités brésiliennes.
Cet exercice d’anthropologie historique donne à voir les tensions complexes
qui ont existé et existent toujours entre la pratique disciplinaire du pouvoir
et les formes de résistance, de rébellion à l’autorité, entre les politiques
publiques nationales et les dynamiques de la mondialisation, entre les
héritages de l’époque coloniale et les mutations les plus contemporaines.
S'identifier pour envoyer des commentaires.