www.leslibraires.fr
Dans l’œil de la tempête
EAN13
9782494062245
Éditeur
FUGUE
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français

Dans l’œil de la tempête

Fugue

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782494062245
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    13.98

  • Aide EAN13 : 9782494062252
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    13.98

Autre version disponible

Chicago fait face aux signes annonciateurs d’une violente tempête. La ville se
tient prête, les rues se vident, les médias sonnent l’alerte. Céleste, jeune
femme ayant fui la Louisiane et un père voyeur, se barricade et se terre à
l’annonce du cyclone. Anthony, un incel, « célibataire involontaire », néglige
les alertes météo, obsédé qu’il est par ses tentatives de séduction
infructueuses. Sa rancœur misogyne trouve sa pleine expression dans les forums
dédiés à la sous-culture incel nourris de frustrations, de projections
complotistes, de désirs de vengeance et de fantasmes d’ultra-violence.
Suzanne, le troisième personnage, se débat avec l’Œil Suprême : celui de Dieu.
Enfermée par son époux charismatique et sa communauté évangéliste dans son
statut de mère et d’épouse, elle bravera la tempête pour chercher la voie de
son émancipation. Dans un univers de surveillance généralisée, où le contrôle
de son image est une injonction implacable, chaque personnage du roman se
confronte à l’emprise de son propre Big Brother. Leur perception angoissée du
dehors est dictée par le regard sexuel, amoureux ou religieux qu’ils
subissent. Céleste, Anthony et Suzanne choisiront de s’y soumettre ou de
l’affronter, au risque du dénuement et de la marginalisation. L’écriture
sensible de Clémence Renard donne à la question de notre société numérique une
dimension humaine bouleversante ; les déchirements de ses trois personnages,
sur fond d’une nature en révolte, nous renvoient à notre propre addiction
technologique, à nos fragilités, à nos crédulités. Surtout, elle met à nu le
déchirant besoin d’être aimé sur lequel repose toute la puissance d’attraction
du monde numérique. Clémence Renard, née en 1991, a enseigné le français à
Chicago et l’enseigne aujourd’hui à Athènes. Elle est la co-fondatrice du
projet « Une fois, une voix », un concours de podcast documentaire pour les
ados francophones du monde entier.
S'identifier pour envoyer des commentaires.