www.leslibraires.fr
Le passage à l'écriture, Mutation culturelle et devenir des savoirs dans une société de l'oralité
EAN13
9782753538122
Éditeur
Presses universitaires de Rennes
Date de publication
Collection
Le Sens social
Langue
français

Le passage à l'écriture

Mutation culturelle et devenir des savoirs dans une société de l'oralité

Presses universitaires de Rennes

Le Sens social

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782753538122
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne

    Mise en Forme

    • Aucune information

    Fonctionnalités

    • Aucune option d'accessibilité au système désactivée (exception)
    • Navigation dans la table des matières
    • Brèves descriptions alternatives
    • Balisage de la langue fourni

    Normes et Réglementations

    • Aucune information
    9.99

Autre version disponible

Le passage à l’écriture interpelle la communauté intellectuelle postmoderne
autour d’un important sujet scientifique, épistémologique et politique. Il
s’agit ici essentiellement d’un travail de synthèse et de mise en perspective
sur la grande question des rapports entre « rationalité scientifique » et «
savoirs endogènes ». L’auteur, en renouant des fils dispersés et en mobilisant
un très grand nombre de travaux bien maîtrisés et toujours limpidement
exposés, produit une « plus-value de problématisation ». Sans jamais effacer
les différences entre les savoirs liés aux traditions orales, des savoirs
scientifiques impliquant l’instrumentation écrite. Geoffroy Botoyiyê nous
contraint à abandonner les dichotomies tranchées liées à l’idée très
ethnocentrée de « grand partage ». Il s’appuie sur l’oeuvre de l’anthropologue
Jack Goody et sa théorie de la « littératie ». Ni la distinction entre
mentalités logique et prélogique, ni l’approche de Lévi-Strauss en terme de «
pensée sauvage » et de « science concrète », ne résistent à l’examen de
l’écriture comme technologie intellectuelle. Le développement de la science
est d’abord lié aux potentialités de l’outil scripturaire. Vu sous ce jour, le
« miracle grec », aube soudaine de la Raison, apparaît comme le fruit d’une
histoire bien plus complexe qui s’enracine autant dans Sumer que dans l’Égypte
ancienne. Croisant anthropologie, généalogie des sciences et épistémologie, ce
texte de qualité apporte une contribution éclairante à la question même de «
l’identité occidentale » construite autour d’une idée de supériorité
rationnelle, et nous livre l’état d’un problème crucial dans la conjoncture du
monde.
S'identifier pour envoyer des commentaires.