www.leslibraires.fr
L’anoblissement en France, XVe-XVIIIe siècles, Théories et réalités
EAN13
9782858925827
Éditeur
Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine
Date de publication
Collection
Politiques et élites
Langue
français

L’anoblissement en France, XVe-XVIIIe siècles

Théories et réalités

Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine

Politiques et élites

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782858925827
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    2.99

Autre version disponible

Si la noblesse, considérée comme un ordre de la société, dotée d’un statut
juridique particulier qui est transmissible par le sang, est clairement
distinguée en France au xiie siècle, si la composition de ce corps peut être
décrite à partir du xive siècle, les lignages ne se perpétuent pas,
semble-t-il durant plus de six générations. Sous des attributs prestigieux,
durablement définis et reconnus, un incessant mouvement de renouvellement se
déroule. L’anoblissement qui fait d’un homme noble, selon l’article du
dictionnaire de l’Académie française en 1694, est le principe même qui
entretient un corps dont la place est éminente dans la hiérarchie sociale. Il
était intéressant d’étudier ce processus à travers les traités théoriques et à
travers des ensembles régionaux ou simplement des cas familiaux.
S'identifier pour envoyer des commentaires.