www.leslibraires.fr
La question de l’altérité dans l’accueil psychosocial des migrants
EAN13
9782882241924
Éditeur
Éditions ies
Date de publication
Collection
Collection du Centre de recherche sociale
Langue
français

La question de l’altérité dans l’accueil psychosocial des migrants

Éditions ies

Collection du Centre de recherche sociale

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782882241924
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

Cet ouvrage s’intéresse aux pratiques psychosociales destinées aux migrants et
le concept d’altérité fournit le point de vue permettant leur compréhension.
L’altérité indique qu’autrui est absolument autre et qu’il déborde toute idée
que l’on peut avoir de lui. Cette altérité n’est nullement l’attrait de
l’inconnu, mais la reconnaissance du « divers »devenant de plus en plus rare
sur notre planète engagée sur le chemin de l’uniformisation. Dans le dialogue,
l’altérité d’autrui, son étrangeté irréductible s’imposent et dépassent la
volonté de maîtrise de celui qui l’accueille. Mais elle s’accompagne de la
reconnaissance d’une sorte d’air de famille nous unissant aux autres et qui
est faite de l’appartenance à la même forme de la vie humaine. La
reconnaissance de cette similitude peut nier l’altérité, mais elle peut aussi
inciter un mouvement vers lui, une sorte de compassion sans laquelle les
pratiques d’accueil et de soins n’existeraient peut-être même pas. Afin de
comprendre l’intervention psychosociale sous l’angle de l’altérité, nous nous
sommes intéressés aux significations qui sont données à ce qui arrive aux
migrants, à leurs souffrances, à leurs malheurs et aussi à leurs joies, à
leurs rêves et à leurs aspirations. Ces significations construites dans une
institution par les acteurs en présence et l’intelligibilité qu’elles
revêtent, tant dans la culture suisse d’accueil que dans la culture d’origine
des migrants, est la question première que pose l’altérité. En effet, une
signification donnée à un événement et dotée de sens dans la culture d’un
intervenant est peut-être inintelligible dans la culture d’un migrant.
Cependant, les discours ne sont pas seuls à revêtir des significations. Les
institutions et les pratiques elles-mêmes en sont porteuses. Les institutions
et les pratiques de soins propres à notre culture occidentale sont
intelligibles dans cette culture, mais on peut se demander ce qu’elles peuvent
bien signifier pour des personnes étrangères arrivant chez nous. La question
de l’altérité n’est pas seulement posée par les auteurs de cet ouvrage, c’est
aussi celle des praticiens de l’aide psychosociale. Elle s’exprime dans leurs
propos sous des formes comme : De quelles manières respecter la singularité
d’autrui ? Comment échapper à l’ethnocentrisme ? Comment ne pas imposer nos
propres visions du monde et nos valeurs ? Ou encore, comment concilier les
exigences politiques de l’intégration ou de l’assimilation avec celles du
respect des différences ? En conclusion, cet ouvrage propose une modélisation
des interventions psychosociales destinées aux migrants. Elles se présentent
alors en tant que « pratiques » culturellement éclairées.
S'identifier pour envoyer des commentaires.