www.leslibraires.fr
La formation de la nation kurde en Turquie
EAN13
9782940549283
Éditeur
Graduate Institute Publications
Date de publication
Collection
International
Langue
français

La formation de la nation kurde en Turquie

Graduate Institute Publications

International

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782940549283
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne

    Mise en Forme

    • Aucune information

    Fonctionnalités

    • Aucune option d'accessibilité au système désactivée (exception)
    • Navigation dans la table des matières
    • Brèves descriptions alternatives
    • Balisage de la langue fourni

    Normes et Réglementations

    • Aucune information
    9.99
Adoptant le modèle théorique de Miroslav Hroch, cet ouvrage apporte une
contribution originale sur la formation de la nation kurde au cours du XXe
siècle. Appelée « la plus grande nation sans État », la population kurde est
répartie sur les territoires de l’Irak, de la Syrie, de l’Iran et, bien sûr,
de la Turquie, objet tout particulier de cette étude. La « question kurde »
est souvent définie comme une série de tentatives du peuple kurde pour créer
son propre État, face aux efforts de quatre Etats pour en empêcher la
réalisation et assimiler ce peuple. Les origines de la « question kurde »
remontent à la fin du XIXe siècle. Le long déclin de l’Empire ottoman débouche
sur l’émergence d’un mouvement national kurde. Limité à une intelligentsia
restreinte, celui-ci ne parvient pas à se doter d’une base sociale ni à
réaliser ses aspirations lors de la dissolution de l’Empire. Déterminés à
créer un État-nation turc centralisé et homogénéisé, les fondateurs de la
Turquie républicaine optent pour l’assimilation des Kurdes. Certains
activistes cherchent alors le soutien des tribus ou des confréries kurdes,
elles aussi menacées par le nouvel Etat turc résolu à les supprimer pour mener
à bien son projet. Cette tentative échoue, la Turquie parvenant à réprimer les
insurrections et tout activisme en faveur de l’identité et de la culture
kurdes. Cependant, dans les années 1950, la crise de légitimité que traverse
la Turquie et la formation d’une nouvelle intelligentsia kurde conduisent à un
« renouveau » du mouvement national kurde. Basé sur une méticuleuse analyse
des sources turques et kurdes, ce livre est un outil précieux pour comprendre
l’émergence d’une conscience nationale kurde, décrire le mouvement qui s’en
est suivi, saisir son évolution sur le plan géographique, interpréter
l’évolution des revendications et, enfin, analyser les facteurs déterminants
du passage d’un mouvement d’intellectuels et de notables à un mouvement de
masse.
S'identifier pour envoyer des commentaires.