www.leslibraires.fr
Écrits sur la musique et les musiciens
EAN13
9782940599547
Éditeur
Éditions Contrechamps
Date de publication
Collection
Écrits, entretiens ou correspondances
Langue
français

Écrits sur la musique et les musiciens

Éditions Contrechamps

Écrits, entretiens ou correspondances

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782940599547
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

Longtemps restés confidentiels, les écrits de György Ligeti (1923-2006)
constituent un document essentiel ; non seulement parce que ce sont ceux de
l’un des plus grands compositeurs de son époque, mais aussi parce qu’ils
développent une pensée originale et profonde qui se distingue de celle de ses
contemporains. Le fait que Ligeti ait intégré tardivement le cercle de
Darmstadt après avoir fui la Hongrie en 1956, alors qu’il avait déjà composé
des œuvres majeures dans le sillage de Bartók, a favorisé son approche
critique de la situation musicale, et en particulier du sérialisme. Dans les
essais écrits au tournant des années cinquante et soixante, il fonde sa propre
démarche en faisant apparaître les contradictions de la composition sérielle
comme celle de Cage. Une partie importante des textes est consacrée à l’œuvre
de Webern, que Ligeti découvrit à ce moment-là. Plus tard, ses réflexions
témoignent de son ouverture d’esprit, de la recherche de voies nouvelles, et
d’un éclatement des références : elles ont un caractère autobiographique plus
marqué. S’y ajoutent de nombreux témoignages et des hommages qui ne concernent
pas seulement les musiciens, et qui font apparaître la grande humanité du
compositeur. Ligeti, dans chacun de ses textes, va droit à l’essentiel ; son
style est d’une grande clarté, évitant tout jargon. Avec une érudition
immense, il convoque aussi bien les peintres, les écrivains et les
scientifiques que les musiciens. La sobriété de l’écriture, chez lui, est
articulée à l’humour et à l’auto-ironie ; la précision à une imagination
fantasque. Les sujets les plus divers sont abordés : en plus de Bartók, Webern
et le sérialisme, qui sont le cœur de sa réflexion, la pédagogie, la pensée du
timbre, l’espace, l’écriture moderne pour orgue, la nouvelle musique
américaine... Avec ce troisième volume publié par les éditions Contrechamps,
c’est l’ensemble des écrits de Ligeti qui sont désormais disponibles en
français. Il vient en effet après les Neuf essais sur la musique parus en 2002
(deuxième édition en 2010) et le recueil intitulé L’Atelier du compositeur
paru en 2013. La traduction française, comme pour les précédents volumes, est
de Catherine Fourcassié.
S'identifier pour envoyer des commentaires.