www.leslibraires.fr
Paul Claudel rencontre l'Asie du Tao
Format
Broché
EAN13
9782745331304
ISBN
978-2-7453-3130-4
Éditeur
Honoré Champion
Date de publication
Collection
PE 32
Dimensions
23 x 15 cm
Poids
580 g

Paul Claudel rencontre l'Asie du Tao

De

Honoré Champion

Pe 32

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Dix ans après l’illumination de sa conversion, Claudel découvre en 1896 le pouvoir d’accueil et de création du vide taoïste. Dès Le Repos du septième jour et jusqu’à l’œuvre exégétique, il ne cesse d’approfondir son contact avec l’Asie dans son interrogation du vide positif. Cette étude s’efforce, dans la continuité de Claudel et l’Univers chinois de Gilbert Gadoffre, notamment le dernier chapitre « La Chine du souvenir », de découvrir l’itinéraire emprunté par le poète dramaturge en recherche de l’esprit de la Chine antique et dans sa quête jamais achevée d’une écriture nouvelle.

Ten years after his own conversion, in 1896 Claudel discovered and started investigating the welcoming, positive, creative power of Taoist emptiness. This study traces the poet and playwright’s itinerary as he tried to decipher the spirit of Ancient China and in his never-ending quest for a new way of writing.

Jacques Houriez, professeur honoraire à l’Université de Franche-Comté, a consacré l’essentiel de ses recherches à l’œuvre de Paul Claudel sur lequel il a publié de très nombreux ouvrages : Le Repos du septième jour (1987), Les Agendas de Chine (1991), L’Arsenal de Fou-tchéou (1995), L’Inspiration scripturaire dans le théâtre et la poésie de Paul Claudel (« Premières œuvres », 1996 ; « Les œuvres de la maturité », 1998), Paul Claudel ou les tribulations d’un poète ambassadeur : Chine, Japon, Paris (Champion, 2012). Longtemps directeur du Centre Jacques-Petit de Besançon, il a dirigé ou co-dirigé programmes et travaux portant également sur cet auteur, dont le Livre sur la Chine (1995), Écritures claudéliennes (1997), la Bible de Paul Claudel réalisé par Maryse Bazaud (2000), Claudel, le poëte et la Bible (2001), la Correspondance consulaire de Chine (2005), et Paul Claudel, les manuscrits ou l’œuvre en chantier (2005).

Ten years after his own conversion, in 1896 Claudel discovered and started investigating the welcoming, positive, creative power of Taoist emptiness. This study traces the poet and playwright’s itinerary as he tried to decipher the spirit of Ancient China and in his never-ending quest for a new way of writing.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jacques Houriez