Pour vos commandes de Noël, merci de choisir un point vert et de passer commande jusqu'au 20 décembre midi. Au-delà, les rennes du Père Noël risquent de rater votre boîte aux lettres.

Arrêt non demandé
  •  
Format
Broché
EAN13
9782362792113
ISBN
978-2-36279-211-3
Éditeur
Alma Editeur
Date de publication
Nombre de pages
144
Dimensions
19 x 14 x 1 cm
Poids
172 g

Arrêt non demandé

De

Alma Editeur

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Roman à six portes, J’existe, je ne fais que ça raconte, sous différentes identités, l’histoire d’un être doté d’une vitalité hors du commun qui s’échine à donner le meilleur de lui-même – et, plus radicalement, à être là. À huit ans, il nous annonce : « J’aimerai raconter mes vacances si ça ne dérange personne, ou plutôt une chose qui m’est arrivé pendant les vacances et qui a failli gâcher ma belle jeunesse. » 
Un peu plus tard, employé intérimaire chargé de répondre au courrier du père Noël, il s’adresse à un enfant en ces termes : « Tu me demandes si je vole ? Je vole si je veux, car telle est ma force. C’est comme ça depuis que je suis né. Je suis l’élu. Je te conseille de regarder des films comme Matrix ou Piège de cristal afin de mieux comprendre ce dernier point. » 
Après trois ans de vie conjugale, notre être reçoit de sa douce un sms envoyé depuis la salle de bains :« Je pense qu’il est temps que nous ayons un enfant. Accuse réception, s’il te plaît, de mon cycle menstruel au format Excell. La bise – préservez notre environnement, n’imprimez pas ce message, etc. » Le résultat ne se fait pas attendre.
En cas de surchauffe, le jeune homme, exténué mais retors, nous livre d’amènes réflexions comme celle-ci : « Pour la première fois de ma vie, j’envisage de me plaindre du bruit auprès des voisins. La vieillesse me tombe dessus sans prévenir, comme on découvre son jardin blanc de neige un matin d’automne. La vieillesse n’est pas un combat c’est un massacre. J’ai trente-deux. L’agonie commence. »
On l’aura compris, s’il y a agonie c’est celle d’un personnage incroyablement juvénile, résistant, entreprenant, qui transforme sa vie en péripétie et son franc-parler en pépites imagées. 
De ce subtil dosage entre légèreté et gravité, rire et sourire, de cet art de prendre la vie comme elle se présente – c’est-dire souvent de travers, Arnaud Modat fait sa marque de fabrique. Dès son premier roman en six histoires. Un auteur est né.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie La Mandragore)
4 mars 2017

A travers 6 chapitres comme autant de nouvelles, Arnaud Modat nous parle du temps qui passe, qui nous oblige à grandir, à vieillir... Mais haut les coeurs ! le garçon est inventif, le ton est percutant et bien décalé ! ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

17 février 2017

nouvelles

Nouvelles ? Roman à six portes ? Comment savoir ? L’auteur ne manque pas d’humour et croque ses personnages avec talent. J’ai beaucoup ri et souri à la lecture des premières histoires. L’avant-dernière, plus grave, m’a mis mal à l’aise. ...

Lire la suite

par
19 janvier 2017

Dans son autoportrait qui clôt ce recueil, Arnaud Modat nous apprend qu'il est "beaucoup moins que la somme de ses personnages." il ajoute "physiquement, je me situe entre Roger Moore et un glissement de terrain. (...) Si j'étais une fleur, ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Arnaud Modat