Dominée, À bout de souffle, T2
Format
Broché
Éditeur
Milady
Date de publication
Collection
Romantica
Langue
français

Dominée

À bout de souffle, T2

Milady

Romantica

Offres

  • Vendu par Leslibraires.fr
    AideEAN13 : 9782820528742
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    5.99

Autre version disponible

La nouvelle série de Maya Banks vous fera vibrer d'émotion !

« Maya Banks m'en a fait voir de toutes les couleurs ! Quand ça commence à chauffer, on a déjà le sang en ébullition. Vivement la suite ! » - USA Today
« Aucun autre homme n'aura ce que tu me donnes, aucun autre homme ne sera capable de te donner ce que je te donne. Tu es mienne, et avant la fin de la nuit, tu sauras qui te possède, corps et âme. »

Et si le vice et la vertu étaient faits pour s'entendre ?

C'est ce que Drake voudrait croire lorsqu'il rencontre Evangeline. Cet homme séduisant est le propriétaire d'un club branché de New York. Un club dans lequel les gens viennent pour danser, et plus si affinités. Un club dans lequel Evangeline n'aurait jamais dû mettre les pieds. Même si son instinct lui dicte de fuir, la jeune femme ne peut rien contre l'attirance qu'elle éprouve pour Drake.

« Aussi divertissant que captivant, ce roman ne vous donnera qu'une envie : lire la suite. » - Publishers Weekly
« Si vous n'avez pas encore découvert cette série, foncez ! Elle est absolument géniale. » - Jaci Burton
« Un incontournable pour les fans de Christine Feehan et Lora Leigh. » - Fresh Fiction

Mot de l'éditeur :

La nouvelle série de Maya Banks a de sérieux atouts : un héros d'une beauté irrésistible auquel les femmes ne refusent rien, et une héroïne belle et innocente qui ignore tout de l'érotisme. Un roman initiatique aussi émouvant qu'audacieux !

« Cette fois, elle ne pourrait plus lui échapper. Aucune issue.
Ainsi, il obtiendrait ce qu'il souhaitait plus que tout. Evangeline. Son ange.
Dans son appartement. Dans son lit. Sous son emprise, sa protection. Aussi longtemps qu'il le voudrait... »
S'identifier pour envoyer des commentaires.