Se débarrasser du capitalisme est une question de survie
  •  
EAN13
9782213704517
ISBN
978-2-213-70451-7
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Documents
Nombre de pages
304
Dimensions
22 x 13 x 2 cm
Poids
372 g
Langue
français

Se débarrasser du capitalisme est une question de survie

De

Fayard

Documents

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Une machine à concentrer la richesse, laissant une poignée de vainqueurs face à une armée de vaincus : voilà ce qu’est devenu le capitalisme. L’État-providence n’aura duré qu’une saison, la révolution technologique en cours réduit le marché de l’emploi.
Le court-termisme règne en maître, la défense de privilèges aussi exorbitants que médiocres bloque toute tentative de sauvetage.
La finance et l’économie pouvaient être réformées au lendemain de l’effondrement de 2008. Rien n’a été fait. Le verdict est sans appel : nous n’apprenons pas de nos erreurs ! Si bien qu’aujourd’hui, se débarrasser du capitalisme est devenu, pour l’humanité, une question de survie.
Paul Jorion propose une analyse sans concession et des pistes d’espoir : oui, la spéculation peut être interdite comme autrefois ; oui, l’État-providence doit être inscrit une fois pour toutes dans nos institutions ; oui, un projet européen ressuscité pourrait être le fer de lance d’un véritable redressement ! Seule la volonté fait défaut.

 

Anthropologue et sociologue de formation, Paul Jorion révolutionne depuis dix ans le regard que nous portons sur la finance et l’économie. Son récent ouvrage, Le dernier qui s’en va éteint la lumière, a d’ores et déjà laissé sa marque
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Dossiers relatifs