www.leslibraires.fr
Chroniques, 1931-1954
EAN13
9782246617310
ISBN
978-2-246-61731-0
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature Fra
Nombre de pages
656
Dimensions
24 x 16 x 0 cm
Poids
770 g
Langue
français
Code dewey
843.91

Chroniques

1931-1954

De

Grasset

Littérature Fra

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Le Livre.com
    Description
    R300269640: 2001. In-8. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 651 pages.. . . . Classification Dewey : 848-Ecrits divers, citations, journaux intimes, souvenirs, mémoires
    État de l'exemplaire
    Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais
    Format
    In-8
    Reliure
    Broché
    35.80(Occasion)

Autre version disponible

Ces Chroniques sont un choix des grandes chroniques que Paul Morand donna dans la presse, au Figaro en particulier, sur tous les sujets, dans les année 1930 - 1942 et après la guerre. La plupart de ces chroniques, indisponibles depuis longtemps, sont tirées de neuf recueils, issus des fonds Flammarion et Grasset (L'heure qu'il est, L'eau sous les ponts, Papiers d'identité, Rond-Point des Champs-Elysées...). Pour la première fois, il est donc possible de découvrir ces papillons brillants, vifs, cruels, volages... Jean-François Fogel a retiré les chroniques les plus fragiles, ou bien liées à des événements ou des personnes aujourd'hui oubliés. Reste l'essentiel : un florilège lumineux et vaste, organisé par thèmes. On retrouve un Morand à l'aise dans la vitesse, dans la concision, un Morand chauffé à bloc, « pushy », un Morand voyageur, fin connaisseur des civilisations. Il évoque un peintre, critique un roman de Malraux, conte son voyage en Orient, esquisse une rencontre, croque les femmes de New York, danse un soir sur la Tamise... Ce recueil mêle admirablement poésie, textes cosmopolites, descriptions libres. Mais il y a aussi des textes politiques, inquiets, proches de l'idéologie brune, dans lesquels l'auteur exalte un homme efficace, « maigre », puissant... Il s'agit donc d'un recueil ambitieux, libre : Morand y apparaît dans sa force et sa limpidité, dans ses louvoiements, ses erreurs. La langue est cristalline. Un événement.
S'identifier pour envoyer des commentaires.