www.leslibraires.fr
Vent glacial sur Sarajevo
Format
Broché
EAN13
9782251446769
ISBN
978-2-251-44676-9
Éditeur
Les Belles Lettres
Date de publication
Collection
Mémoires de Guerre
Nombre de pages
224
Dimensions
19 x 12 x 1 cm
Poids
230 g
Langue
français
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Guillaume Budé
    21.00

Autre version disponible

Le récit-témoignage de "l'intervention" de l'ONU en 1995, pendant le siège de Sarajevo, jusqu'au massacre de Srebrenica, par un officier de l’armée française, alors âgé de 30 ans.
Carnet de guerre d’un officier en première ligne lors du siège le plus long qu’ait connu une capitale à l’époque contemporaine, Vent glacial sur Sarajevo est un témoignage sans concession sur l’ambiguïté de la politique française durant le conflit en ex-Yougoslavie.

Cette « capitale assiégée que nous n’avons pas su protéger », Guillaume Ancel la rejoint en janvier 1995 avec un bataillon de la Légion étrangère. Sarajevo est encerclée depuis déjà trois ans et sa population soumise aux tirs quotidiens des batteries d’artillerie serbes. L’équipe du capitaine Ancel a pour mission de guider les frappes des avions de l’OTAN contre elles. Des assauts sans cesse reportés, les soldats français recevant à la dernière minute les contre-ordres nécessaires pour que les Serbes ne soient jamais inquiétés. Sur le terrain, les casques bleus français comprennent qu’on ne leur a pas tout dit de leur mission et se retrouvent pris au piège.

« Six mois d’humiliation » résume Guillaume Ancel qui dresse un constat sévère des choix faits par le gouvernement d’alors. En témoignant de l’opération à laquelle il a participé, il raconte ces hommes, ces situations, cette confusion et le désarroi qui, jour après jour, ronge ces soldats impuissants.
Foreword by Stéphane Audoin-Rouzeau

As the war journal of an officer on the front lines during the longest siege experienced by a capital in modern times, Vent glacial sur Sarajevo uncompromisingly attests to the ambiguity of French policies during the conflict in former Yugoslavia.

Summing it up as “six months of humiliation,” Guillaume Ancel draws a harsh report on the choices made by the then government. Testifying to the military operation in which he participated, he describes the men, events, chaos and consternation experienced day after day by these powerless soldiers.
A former officer of Force d’Action Rapide and graduate of Saint-Cyr, Guillaume Ancel notably took part in the UN’s 1992 intervention in Cambodia, in “Opération Turquoise” in 1994 during the Rwandan Tutsi Genocide, and in missions in the former Yugoslavia in 1995 and 1997. He left the land forces in 2005 to join the business world.

Guillaume Ancel raconte « le contraste entre la réalité de l'intervention française en Bosnie, en 1995, sous la bannière de l'ONU, et la fable qu'on en a tirée en France ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.