www.leslibraires.fr
Que du bonheur
Format
Broché
EAN13
9782844853202
ISBN
978-2-84485-320-2
Éditeur
Éditions Allia
Date de publication
Collection
La Très petite collection
Nombre de pages
48
Dimensions
14 x 9 x 0 cm
Langue
français
Code dewey
306.51
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

“C’est que du bonheur”, une phrase en apparence anodine, mais qui vient ponctuer, telle une grinçante ritournelle, l’ouvrage d’Eric Chauvier. Cinq mots, inéluctablement associés au souvenir d’une ex-petite amie, le cas x, qui vit de relations sociales superficielles et se contente de satisfactions futiles dans l’acquisition de biens matériels. La phrase de x passe d’abord inaperçue (l’amour rend aveugle) et agit comme un écran illusoire. Mais, suite à leur rupture, l’impossibilité évidente de s’en accommoder saute aux yeux de l’auteur. L’emploi de l’expression “c’est que du bonheur” devient alors, pour lui, l’occasion d’une réflexion plus approfondie sur le langage. A partir d’une expérience personnelle, l’auteur construit une étude dont la forme oscille entre récit et essai.

“C’est que du bonheur” en dit beaucoup sur l’époque qui l’a engendrée. Cet énoncé rompt avec la logique qui fait du langage un préalable à l’échange. L’auteur souligne le pouvoir performatif de cette phrase qui ne se destine qu’à clore une conversation et réclamer un acquiescement. Loin de l’idée classique de nommer plus justement le monde, de dire le vrai, ou de l’idée plus romantique d’explorer sa spécificité et son moi, le langage est devenu, lui aussi, un outil de consommation voué à la jouissance immédiate. L’auteur parvient ainsi à démontrer que le langage permet de circonscrire l’époque, et inversement.

L’énoncé “c’est que du bonheur” stigmatise et écarte, tels des trouble-fête, tous ceux qui n’adhèrent pas à l’idée d’un bonheur artificiellement construit. Pour sortir d’une telle impasse, il devient de plus en plus impérieux et nécessaire, selon l’auteur, de tracer une voie nouvelle. Car tenter d’exister, ne serait-ce qu’en marge et hors des sentiers battus, est aussi la promesse d’un bonheur ou du moins d’une joie réellement authentique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Éric Chauvier