AILE BLEUE DES CONTES : L'OISEAU (L'), l'oiseau
Format
Broché
EAN13
9782714310118
ISBN
978-2-7143-1011-8
Éditeur
José Corti
Date de publication
Collection
COLLECTION MERV (n° 41)
Nombre de pages
474
Dimensions
21 x 13 x 4 cm
Poids
704 g
Code dewey
398.245

Aile Bleue Des Contes : L'Oiseau (L')

l'oiseau

Illustrations de

Édité par

José Corti

Collection Merv

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Fabienne RAPHOZ

L’ Aile bleue des Contes,

l’oiseau

une anthologie commentée et illustrée,

suivie de « L’oiseau-monde : une omniprésence »

Collection Merveilleux N°41

ISBN 978-2-7143-1011-8

544 pages – 25 Euros

Cahier de 32 pages ill. couleurs et dossier complémentaire en N/B

70 dessins des oiseaux cités, en pleine page, d’Ianna Andréadis

Cent un contes et mythes de tradition orale de tous les continents sont ici donnés (ou traduits) et commentés qui, tous, illustrent la fascinante figure de l’oiseau, lequel réalise l’image première dont parle Bachelard : « celle que nous vivons dans les sommeils profonds de notre jeunesse ».

L’anthologie est divisée en deux grandes parties : les contes d’oiseaux et l’oiseau des contes. De la première, consacrée aux contes d’animaux proprement dits et aux mythes des Nations Premières, il semblerait ressortir que le gouffre n’est plus si grand entre l’occident des contes et les sociétés totémiques (aborigènes) ou animistes (amérindiennes) telles que les a définies Philippe Descola, dans la mesure où les contes d’oiseaux témoigne d’une certaine forme de continuité entre l’homme et son environnement. Dans la deuxième, l’oiseau, tour à tour héros, aide, plus rarement, adversaire, intervient dans toutes les fonctions du conte merveilleux. Les plus séduisants sont les mieux connus, ce sont les oiseaux fabuleux, oiseaux d’or ou de feu ; ce sont aussi les moins typiquement oiseaux d’entre eux, ces humains métamorphosés, princes aux ailes bleues, femmes-cygnes, frères corbeaux…

Les notes portent sur la structure du conte lui-même et ses variantes et sur l’oiseau en tant qu’espèce lorsque les commentaires ornithologiques s’imposent.

Tous les oiseaux de ces histoires sont aussi présents par l’image. Soixante-dix d’entre eux ont été spécialement dessinés par l’artiste Ianna Andréadis tandis que le cahier central et le dossier complémentaire poursuit les portraits et les analogies.

L’anthologie est suivie d’une postface : L’oiseau-monde, une omniprésence ; elle comporte trois index (oiseaux, animaux, pays) et la liste typologique des contes du volume.

Du même auteur : Les Femmes de Barbe-bleue, une histoire de curieuse, Métropolis, Genève, 1995 ; La Poussière du ciel, édition Filigranes, 1997 ; Des belles et des bêtes, Corti, 2003 ; Pendant 1-62, Genève, Héros-Limite, 2005.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Ianna Andreadis
Plus d'informations sur Fabienne Raphoz