Les fils conducteurs, prix Wepler-Fondation la Poste
  •  
Format
Broché
EAN13
9782072734977
ISBN
978-2-07-273497-7
Éditeur
Verticales
Date de publication
Collection
Verticales
Nombre de pages
224
Dimensions
21 x 20 x 1 cm
Poids
285 g
Langue
français

Les fils conducteurs

prix Wepler-Fondation la Poste

De

Verticales

Verticales

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

«Quand les enfants crèvent les écrans, quand ils arrachent le plastique et fractionnent les écorces de cette forêt véreuse, quand ils posent les doigts sur les fils conducteurs, les dénudant de leur enveloppe isolante pour atteindre l'âme dont ils jaugent la souplesse, le courant pourrait surgir, s'accrocher à leurs phalanges, les mordre - et puis les avaler.» Près du port d'Accra, au Ghana, dans une immense décharge de produits électroniques, Isaac et Moïse initient Jacob à la «fouille». Trois jeunes garçons plongés dans les déchets de l'obsolescence industrielle auxquels Guillaume Poix donne une grâce singulière. Ce premier roman captive tant par son style lyrique et son ambition documentaire que par l'humour impitoyable qui interroge les zones troubles du regard occidental.
Guillaume Poix est né en 1986 dans la banlieue lyonnaise. Il est dramaturge et metteur en scène. Les fils conducteurs est son premier roman.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie La Buissonnière)
30 octobre 2017

Troublant

On s'arrêtera sur ce premier roman proposé par les éditions Verticales qui ne cessent de défricher et de rafraîchir la littérature en dénichant ici et là quelques francs tireurs. Avec « Les fils conducteurs », Guillaume Poix est de ceux-là. ...

Lire la suite

par (Fontaine Villiers)
26 septembre 2017

Les fils conducteurs de Guillaume Poix, ce sont ces câbles électriques qui menacent à chaque instant Jacob, jeune ghanéen de 11 ans plongé dans l'incandescence d'une décharge de produits électroniques, où trafics clandestins en tous genres lui permettent de faire ...

Lire la suite

par (Le Merle Moqueur)
4 septembre 2017

Agbogbloshie

Le mot est presqu'aussi "barbare" que la réalité à laquelle il renvoie ; celle d'une décharge de produits électroniques, symptôme de l'obsolescence absurde de l'Occident. Thomas, jeune photographe, se rend sur ce tas de ferraille 2.0 afin de rencontrer les ...

Lire la suite