www.leslibraires.fr
Rebel Bikers, Bikers, T1
Éditeur
Evidence Editions
Date de publication
Collection
Vénus
Langue
français

Rebel Bikers

Bikers, T1

Evidence Editions

Vénus

Offres

  • AideEAN13 : 9791034801855
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    5.99
Chloé Evans fait face à son chagrin comme elle peut. Après la perte de sa
mère, son père et elle, décident de tout quitter afin de se reconstruire.

Oui, ils aspirent à une nouvelle vie et arrivent dans une nouvelle ville. Mais
il se trouve que celle-ci est dirigée par des personnes auxquelles Chloé et
son père ne s'attendaient pas. Des personnes qui leur font comprendre qu'ils
ne sont pas les bienvenus.

Pourquoi Chloé et son père sont-ils traités ainsi ? Que cache cette ville ? Et
surtout, pourquoi Tony, le chef du gang des motards la déteste-t-il autant ?

***

**Extrait 1 :**

« Ma curiosité l'emporte et je scrute celui qui a eu la gentillesse de me
barrer si violemment la route. Il est grand, assez musclé et évidemment
tatoué. Vêtu d'un pull blanc sous une veste en cuir noir, je distingue
simplement des tatouages sur son cou, dont une tête de cobra enroulée sur une
rose dessinée à l'encre noire. Je continue mon observation et tombe sur des
yeux noirs qui m'observent de la tête aux pieds. »

**Extrait 2 :**

« Il souffle, pour me montrer clairement que je l'agace et continue à boire à
même la bouteille.
— Va voir ailleurs, tu me prends la tête ! Dégage une bonne fois pour toute !
De rage, je prends la bouteille de vodka qu'il porte à ses lèvres et la
balance de l'autre côté du bar. Il jure entre ses dents mais je m'écrie :
— Ta mère ne t'a pas appris à respecter les femmes ?
À ces mots, je ne comprends même pas ce qui se passe. Tony se lève d'un bond
en jurant et envoyant valser sa chaise loin derrière lui. »

**Extrait 3 :**

La vision est juste incroyable. Ce type – que je déteste encore un peu malgré
les événements récents – est bâti comme un dieu. Si bien que j'en ai le
souffle coupé. Mon imagination de tout à l'heure, ce rêve idiot que j'ai fait,
me revient en tête et je me sens rougir. Comment j'ai pu imaginer ça ? Comment
j'ai pu penser une minute que je pourrais embrasser Tony ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.