www.leslibraires.fr
Les Français de Philippe V, Un modèle nouveau pour gouverner l'Espagne, 1700-1724
Format
Broché
EAN13
9782868203915
ISBN
978-2-86820-391-5
Éditeur
Presses Universitaires de Strasbourg
Date de publication
Collection
Sciences de l'histoire
Nombre de pages
544
Dimensions
24 x 16,5 x 540 cm
Poids
980 g
Langue
français
Code dewey
946.055

Les Français de Philippe V

Un modèle nouveau pour gouverner l'Espagne, 1700-1724

Autres contributions de ,

Presses Universitaires de Strasbourg

Sciences de l'histoire

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Coup de tonnerre dans le ciel de la diplomatie européenne ! En novem­bre 1700, le jeune duc d'Anjou, petit-fils de Louis XIV, hérite de la couronne d'Espagne sous le nom de Philippe V. Une ère nouvelle s'ouvre pour un royaume gouverné, jusque là, par les Habsbourg, si différent, si contrai­re, si évidemment ennemi de la France depuis près de deux siècles.

À la fois précautionneux envers les puissances étrangères, mais aussi désirant ménager l'orgueil castillan, Louis XIV ne souhaite pas s'ingérer dans les affaires intérieures de Philippe : « Laissons les Espa­gnols se gouverner eux-mêmes ». C'est la guerre qui, révélant les faiblesses internes de l'Espagne, nécessitera une union étroite entre les deux royaumes, avec pour conséquence un accroissement du nombre des Français au service du nouveau roi.
Peu nombreux, bien placés, actifs jusqu'en 1724, prenant ap­pui sur les novatores, ils influencent l'ensemble des rouages de la monarchie. La vie de cour et artistique, la pratique du gouvernement, l'administration des finances, le système commercial, l'organisation militaire, la politique étrangère, rien ne leur échappe. Mais ce processus réformateur, accéléré dans le contexte guerrier d'alors, ne va pas sans susciter des oppositions internes et des atermoiements, même de la part de Versailles, autant d'obstacles à surmonter.

L'ouvrage offre pour la première fois au lecteur une synthèse toute en nuances des innovations introduites par cet entourage français, qui a su conserver l'équilibre délicat entre le modèle offert par le puissant voisin et le caractère propre de la nation espagnole. On comprend mieux, désormais, les conditions dans lesquelles la Péninsule a pu s'ouvrir, avec succès, à la modernité du 18e siècle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Catherine Désos