www.leslibraires.fr
L'avenir est notre poubelle
Format
Broché
EAN13
9782351220627
ISBN
978-2-35122-062-7
Éditeur
Sulliver
Date de publication
Collection
Idées libres
Nombre de pages
140
Dimensions
13 x 1 cm
Poids
162 g
Langue
français

L'avenir est notre poubelle

De

Sulliver

Idées libres

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Meura
    14.00

Que nous disent les feux rouges ou la carrosserie de notre imprimante ? Pourquoi les magazines pour enfants tutoient-ils leurs lecteurs ? Pourquoi avons-nous des nains de jardin et des nounours ? Y a-t-il une publicité invisible ? Pourquoi la croissance empêche-t-elle de penser ? De quoi libère le libéralisme ? Pourquoi sommes-nous condamnés au travail ? Quel est le lien entre les marques et le territoire ? Pourquoi la télévision remplace-t-elle les arbres ? A quoi sert la bêtise ? Confrontant la réflexion politique et écologique à des valeurs, et donnant à la sensibilité et à l'humour une place qu'ils n'auraient pas perdre, ce livre ne propose pas de théorie toute faite pour assurer la survie de l'espèce.
Mais à travers ses chapitres brefs et pénétrants, qui sont autant d'analyses de la réalité concrète dans laquelle nous vivons, il nous invite à reprendre à notre compte et à poursuivre l'interrogation. Et nous suggère que, pour remettre sur ses pieds un monde qui marche sur la tête, c'est en chacun de nous que doit s'opérer le rétablissement.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Quelques mots de Jean-Luc Coudray à propos de son livre

Article paru dans la Lettre de Dialogues du mois de Juin 2010.

Élevé dans le discours de Jacques Ellul et de Bernard Charbonneau (son maître à penser), j’ai toujours été écologiste. Néanmoins, mon travail littéraire a jusqu’ici abordé des thèmes intemporels, comme la science, la religion, les questions métaphysiques, le rapport au rêve, les paradoxes humoristiques.
Cependant, la dégradation spectaculaire des rapports sociaux et des pressions sur l’environnement m’a poussé à me présenter comme candidat aux législatives à Bordeaux, en mai 2007, pour représenter la décroissance.
Ce concept m’a plu par son opposition à la volonté de puissance unanimement partagée. Pour la première fois, des humains envisageaient de réduire leur domination.
À la suite de ma candidature, j’ai éprouvé le désir d’écrire, non pas un livre technique sur la décroissance car il en existe d’excellents, mais, au contraire, un livre qui part de l’expérience subjective, de la vie quotidienne, des agressions journalières de la propagande publicitaire, du message contenu dans le design des objets, de la contamination de mon rapport à la nature par la présence technique… pour évoluer, au fil des chapitres, vers des considérations plus générales mais jamais abstraites. Il s’agit plutôt de liens, de représentations, pour arriver à penser le monde déshumanisé qu’on nous impose.
J’ai fini par m’apercevoir que la rupture du lien social, le déni du prochain, la dépersonnalisation de l’homme, entraînait un retour de l’Autre (avec un grand A) sous la forme intrusive de la publicité ou de la segmentation des territoires, sous la forme anonyme du marché, sous la forme de l’indiscutable du scientisme et des dispositifs d’évaluation, sous la forme délirante du dogme de la croissance et de l’absence des limites, sous la forme pulsionnelle de la consommation, bref un Autre infantile, narcissique, autoritaire, totalitaire, libidinal, primaire, déstructuré.
Cette dépersonnalisation nous enferme dans l’excitation, le ludique, c’est-à-dire un présent en boucle sans avenir, pendant que, au-dessus de nous et en dehors de nous, l’Histoire se joue dans un développement technique totalisant qui détruit la vie et construit un système de contrôle.
En reliant la vie quotidienne à une sensibilité critique, j’espère, dans ces textes, renouer le lien entre la vie à échelle humaine et l’avenir de notre humanité.

5 questions posées à Jean-Luc Coudray, à l'occasion de la parution de son livre "L'avenir est notre poubelle" (Sulliver).

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean-Luc Coudray