www.leslibraires.fr
La planification des apprentissages, Comment les enseignants préparent-ils leurs cours ?
Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Date de publication
Collection
CRIPEDIS - Pratiques enseignantes
Langue
français

La planification des apprentissages

Comment les enseignants préparent-ils leurs cours ?

Presses universitaires de Louvain

CRIPEDIS - Pratiques enseignantes

Offres

  • AideEAN13 : 9782875582492
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    13.99

Autre version disponible

Pourquoi s'intéresser à la manière dont les enseignants planifient leurs cours
? Parce qu'au-delà de son apparente banalité, cette activité, qui est
consubstantielle de tout travail enseignant, apparait comme l'une des plus
révélatrices des complexités du métier. Planifier, en effet, c'est se situer
dans une triple temporalité : celle de la longue durée (le semestre et
l'année, mais aussi, le degré et le cycle), celle de la durée moyenne (la
séquence didactique) et celle de la durée courte et immédiate (l'heure de
cours). C'est aussi articuler en permanence des choix personnels avec ceux,
prescrits, de l'institution. Comment ces tensions sont-elles vécues et gérées
dans les différentes disciplines ? Cette question méritait déjà à elle seule
qu'on y consacre un ouvrage collectif. Pour éclairer cette réflexion, deux
témoins privilégiés ont d'abord été sollicités. Le premier, Frédéric Dewez,
par sa position institutionnelle de responsable pédagogique au sein du réseau
libre catholique de la Belgique francophone, était bien placé pour proposer un
nouveau mode de planification applicable à plusieurs disciplines qui permette
une meilleure intégration des acquis scolaires. Le second témoin est François
Tochon, professeur à l'Université du Wisconsin-Madison, dont les ouvrages
alimentent depuis longtemps le travail des formateurs. Celui-ci s'inscrit dans
le cadre de l'« approche profonde » de l'éducation pour présenter un modèle de
planification « ouverte » de l'enseignement et pour mettre en évidence le défi
que les réformes en cours posent aux enseignants et aux administrations
scolaires. Au-delà de ces deux éclairages liminaires, les participants à cette
journée d'études se sont répartis en cinq ateliers disciplinaires consacrés au
français, à l'histoire, aux langues modernes, aux mathématiques et aux
sciences.
S'identifier pour envoyer des commentaires.