L'inconnu de l'ascenseur et moi
  •  
Éditeur
Addictives – Luv
Langue
français

L'inconnu de l'ascenseur et moi

Addictives – Luv

Offres

  • Vendu par Leslibraires.fr
    AideEAN13 : 9791025739563
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

    4.99
Extrait

Matthew
Franchement, comme enterrement, il y avait mieux. C'était barbant à mourir ! Simple jeu de mots. J'ai dénombré six personnes, curé compris. Ma vieille voisine de palier était peu appréciée, mais je pensais que les obsèques focalisaient les rendez-vous. Soit cette mégère de Mme Rompt était vraiment une femme ultra détestable, soit elle est morte sans un sou et personne ne s'est précipité chez le notaire pour récupérer son héritage.
Pour ma part, je me suis rendu à ses obsèques simplement par politesse, et certainement aussi parce que ça coïncidait avec ma visite mensuelle au cimetière.
Mme Rompt n'a jamais été odieuse avec moi, elle me faisait seulement chier à n'importe quelle heure de la nuit au moins une fois par semaine. Elle avait tendance à tomber de son lit... Je grimace furtivement en me remémorant le jour où j'ai dû la ramasser dans sa pisse devant ses toilettes. Vision horrible, que je m'évertue à oublier...
Ouais, cet enterrement était à chier. Je n'en ai pas beaucoup vu dans ma vie. Aucun, pour ainsi dire : pour ma mère, j'étais trop jeune et pour celui de Holly, dans l'incapacité de m'y rendre.
Je pénètre dans l'ascenseur, tétanisé. C'est à chaque fois la même sensation quand je rentre du cimetière. Depuis deux ans et demi. Culpabilité, rage, profond désespoir. Je ne me demande pas si ça va passer un jour, je ne veux pas que ça s'arrête. C'est ma peine et je l'accepte.
Au moment où j'appuie sur le bouton de mon étage, une jeune fille se rue dans l'ascenseur pour me rejoindre.
Les bras encombrés d'un carton plus gros qu'elle, elle braille un « merci ».
De rien, mais de quoi ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.