Manger l'autre, roman
  •  
Format
Broché
EAN13
9782246813453
ISBN
978-2-246-81345-3
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
224
Dimensions
21 x 14 x 2 cm
Poids
280 g
Langue
français
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Une jeune adolescente, née obèse, mange, grossit et s’isole. Sa mère s’enfuit, horrifiée par son enfant. Ses camarades de classe la photographient sans répit pour nourrir le grand Œil d’internet. Son père, convaincu qu’elle aurait dévoré in utero sa jumelle, cuisine des heures durant pour nourrir «  ses princesses  ». Seule, effrayée par ce corps monstrueux, elle tente de comprendre qui elle est vraiment. Quand elle rencontre par accident l’amour et fait l’expérience d’autres plaisirs de la chair, elle semble enfin être en mesure de s’accepter. Mais le calvaire a-t-il une fin pour les êtres «  différents  »  ?
Conte de la dévoration et roman de l’excès, Manger l'autre est une allégorie de notre société avide de consommer, obsédée par le culte de la minceur et de l’image conforme.
Avec force, virtuosité, et humour, Ananda Devi brise le tabou du corps et expose au grand jour les affres d’un personnage qui reflète en miroir notre monde violemment intrusif et absurdement consumériste.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Fontaine Auteuil)
31 janvier 2018

Une jeune femme obèse, née dans des proportions hors du commun, doit vivre et survivre dans une société du spectacle où chaque difformité est scrutée, moquée et humiliée. Récit à la première personne des souffrances d'un être mis au ban ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

23 juin 2018

Manger l'autre est l'histoire terrifiante d'une jeune fille hors norme qui se livre sans tabou devant l'oeil avide d'internet. Elle raconte comment depuis sa naissance elle ne cesse de grossir, poussée par un appétit gigantesque qui la pousse à manger ...

Lire la suite

22 janvier 2018

nourriture

On dit que l’anorexie est la faim du père. La boulimie serait-elle la faim de la mère ? La jeune fille qui est l’héroïne de ce roman, et qui n’a pas de prénom (tiens ?), est née obèse. Songez, un ...

Lire la suite