Paris est tout petit
  •  
Format
Broché
EAN13
9782748524901
ISBN
978-2-7485-2490-1
Éditeur
Syros Jeunesse
Date de publication
Collection
GRAND FT SYROS
Nombre de pages
370
Dimensions
23 x 16 x 2 cm
Poids
458 g
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Inès veut entrer à Sciences-Pô. Elle habite en banlieue, est musulmane et, l'année de son bac, trouve un job de femme de ménage chez les Brissac, une famille très aisée qui vit dans le 7e arrondissement de Paris. À la fin de son premier jour de travail, le fils aîné d ela famille, Gabin, la raccompagne et ils s'embrassent dans l'ascenceur.

"Paris est tout petit pour ceux qui, comme nous, s'aiment d'un si grand amour." Inès et Gabin font de cette phrase leur credo.

Et puis le soir de l'attentat du Bataclan, le pire se produit. Dès lors, leur histoire prend d'autres couleurs, celle de l'après.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie L’Intranquille Plazza)
17 mars 2018

"Paris sera toujours une fête"

Tout commence par une belle histoire d'amour entre Inès 17 ans et Gabin 19 ans. Elle est musulmane et aspire à passer le concours d'entrée à Sciences Po. Elle vient de trouver un job de femme de ménage chez les ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Maïté Bernard

Dossiers relatifs

Anne-Laure (17 ans) a lancé ce comité par « Paris est tout petit » de Maïté Bernard aux éditions Nathan. Inès a trouvé un job de femme de ménage chez les Brissac. Entre Gabin le fils ainé de ses employeurs et la jeune fille, c’est le coup de foudre. Ils sont ensemble le soir de l’attentat du Bataclan, quand le pire se produit. Anne-Laure a été bouleversée par ce roman . Le rappel des attentats prend le pas sur l’histoire d’amour et lui a fait se souvenir où elle était et ce qu’elle faisait à ce moment là. Une part belle est donnée à la ville de Paris et suscite l’envie de la visiter.

Mattéo (15ans) est revenu sur sa lecture « The Hate U give » d’Angie Thomas aux éditions Nathan. L’ami d’enfance de Khalil est tué de 3 balles dans le dos sous ses yeux par un policier. Alors que la police cherche à enterrer l’affaire et que les gangs s’embrasent, Khalil veut faire entendre sa voix. Contrairement à toutes le bonnes critiques que Mattéo a vues, il n’ a pas réussi à rentrer dans l’histoire. Même si certaines situations d’injustice le révoltaient, d’un chapitre à l’autre il décrochait du roman. Il espère que l’adaptation en fil sera plus prometteuse.

Diane (13 ans) a immédiatement accroché avec « La combe aux loups » de Lauren Wolk aux éditions de L’Ecole des Loisirs. 1943, Annabelle doit traverser la combe aux loups pour se rendre à l’école. Il y rode des créatures sauvages comme Betty, une petite peste et Toby , un marginal, vétéran de la première guerre, qui va être la cible d’attaques répétées. Diane a trouvé ce texte très réaliste. Un roman « triste » qui a su la toucher. Diane s’est ensuite engagée dans un roman fantastique « Les ombres de Julia » de Catherine Egan aux éditions Milan. Dans un monde où la magie est interdite, et les sorcières pourchassées, Julia a le pouvoir de se rendre invisible. Elle l’utilise comme espionne, car le crime paye. Une bonne lecture avec de l’aventure qui a également séduit notre lectrice.

Elisa (14 ans) a lu « La course aux bonheur » de Maggie Lehrman aux éditions Casterman. Suite au décès de son petit ami, Ari fait appel à une hékamiste, pour effacer de sa mémoire tout souvenir de lui. Seulement les sorts amènent toujours des effets secondaires. Ari en fait les frais tout comme ses amis qui ont également fait appel à cette hékamiste. Bien que les hékamistes n’existent pas, le roman a paru très réel à Elisa. Une belle écriture où les sentiments des personnages sont biens décrits. Elisa a poursuivi avec la réédition de « La déclaration » de Gemma Malley aux éditions Hélium. 2140, la population est devenue immortelle. Face à la surpopulation, une loi interdit d’avoir des enfants. Anna fait partie des surplus, des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Elle vit dans un pensionnat avec l’idée qu’elle n’aurait jamais dû naître. Un roman qu’elle a trouvé terrifiant, où ces enfants subissent un lavage de cerveau. Cela lui a fait penser à « l’embrigadement » des jeunes aujourd’hui. Elisa a parfois eu envie de secouer Anna face à sa naïveté.

Mina (14 ans) a dévoré le jour même qu’elle a emprunté « La légende des 4 » de Cassandra O’donnell aux éditions Flammarion Jeunesse. Les quatre héritiers des quatre clans ennemis yokaïs, des créatures tantôt humaines, tantôt animales (loup, tigre, serpent et aigle) vont devoir s’unir pour résoudre un crime. Mina s’est laissée emporter par ce roman fantastique haletant à l’écriture fluide. Un grand coup de cœur tout comme pour sa seconde lecture « Pour un œil de poupée » de Marina Cohen aux éditions Thierry Magnier. Hadley vient de déménager avec sa mère, son beau-père et Isaac, son fils de 6 ans, dans une vieille bâtisse bien mystérieuse. Au grenier, elle découvre une maison de poupée , la réplique exacte de la demeure dans laquelle elle vit, ainsi qu’un œil de verre qui va bouleverser son monde. « Super glauque », Mina a adoré cette ambiance terrifiante à la fin imprévisible.

Camille (14 ans) nous a fait partager son coup de cœur pour « Si c’est pour l’éternité » de Tommy Wallach aux éditions Nathan. Parker fait la rencontre de Zelda Toth, une jeune fille étrange aux cheveux argentés qui prétend être née il y a plus de 200 ans et qui veut mettre fin à sa vie. L’action se déroule rapidement. On s’imprègne bien des aspects et mystères de chacun. Une fin inattendue achève ce roman.

Sélen (14 ans) a terminé ce comité par « Riverkeep » de Martin Stewart aux éditions Milan. Wull et son père son bateliers. Ils partent repêcher les cadavres charriés sur les eaux du fleuve. Son père se fait entrainer dans les eaux, quand il réapparait, il est hagard et agressif. Wull apprend qu’une essence contenue dans un monstre marin millénaire pourrait le guérir. Un roman bien écrit qui mêle habilement humour et aventure, et a su embarquer Sélen pour des contrées fantastiques.

Voir le dossier complet