www.leslibraires.fr

À l’approche des fêtes de fin d’année, les difficultés d’approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu’à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d’anticiper vos achats et de privilégier les ouvrages en stock (points verts).

83 mots pour penser l’intervention en travail social
Format
Broché
Éditeur
Éditions ies
Date de publication
Collection
Le social dans la cité
Langue
français

83 mots pour penser l’intervention en travail social

Éditions ies

Le social dans la cité

Offres

  • Aide EAN13 : 9782882241863
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    14.99
Les mots explorés par Claude de Jonckheere sont autant de perspectives
ouvertes sur des aspects du monde de l’intervention. Le titre 83 mots pour
penser l’intervention en travail social présuppose que les mots ne servent pas
uniquement à communiquer, mais surtout à réfléchir. Plutôt que de proposer des
définitions, ce sont l’expérience de pensée qu’ils suscitent, les aspects du
monde auxquels ils conduisent et les problématiques qu’ils permettent de
construire qui importent. Les mots nous habitent. Ils nous font sentir ce
monde qui devient alors le nôtre et sur lequel nous pouvons agir afin de le
transformer, ne serait-ce qu’imperceptiblement. Ils font irruption en nous,
bousculent les mots s’y trouvant déjà et les agencent d’une autre manière. Le
titre présuppose aussi qu’il est possible de penser l’intervention en travail
social, et que cette activité de la pensée crée de la nouveauté dans nos
manières d’agir les plus concrètes. Ainsi, penser, avec des mots, a des
conséquences sur nos pratiques. Ce livre offre des manières de penser
l’intervention de sorte que les professionnels du travail social puissent
sortir du trouble dans lequel ils sont parfois plongés en raison des
difficultés croissantes inhérentes à leur exercice de socialisation et de
rééducation. Il s’agit alors, de contribuer à l’augmentation de leur puissance
de penser qui est aussi l’augmentation de leur puissance d’agir. La coloration
principale de cet ouvrage est donnée par le pragmatisme et l’empirisme de
William James, John Dewey, Georges Herbert Mead et par la philosophie de
l’événement d’Albert North Whitehead, repris dans la tradition francophone
notamment par Gabriel Tarde, Gilles Deleuze, Isabelle Stengers et Bruno
Latour. Ce livre est destiné aux personnes dont la profession est d’agir
envers autrui – ou qui se forment à une telle profession – celles dont Freud
disait qu’elles exercent un «métier impossible» notamment les travailleurs
sociaux mais aussi les thérapeutes, les enseignants, les soignants et,
pourquoi pas, les politiques.
S'identifier pour envoyer des commentaires.