www.leslibraires.fr
Jihad u Akbar, Essai de sociologie historique du jihadisme terroriste dans le sunnisme contemporain (1970-2018)
EAN13
9782875586704
ISBN
978-2-87558-670-4
Éditeur
Presses universitaires de Louvain
Date de publication
Collection
Islams contemporains
Nombre de pages
280
Dimensions
24 x 16 cm
Poids
450 g
Langue
français

Jihad u Akbar

Essai de sociologie historique du jihadisme terroriste dans le sunnisme contemporain (1970-2018)

Presses universitaires de Louvain

Islams contemporains

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

À partir d'une démarche de sociologie historique, ce livre aborde les raisons du « succès », depuis plus de cinquante ans, du radicalisme jihadiste-terroriste au sein de l'islam sunnite et, en partie, dans le monde entier, cette vision politico-religieuse ayant réussi à imposer son agenda et sa logique d'action violente, d'où le titre: Jihad u akbar, « Le Jihad est grand ».
En cheminant pas à pas au fil des quatre grands moments d'actions et d'idées qui prônent et pratiquent la violence armée comme vision intrinsèquement religieuse, l'analyse dégage les logiques sociologiques à l'oeuvre: organisationnelles, pragmatiques, cognitives. Au départ de groupuscules marginaux des années 1960-1970, ces logiques ont abouti à la constitution d'un véritable sous-système au sein de l'islam sunnite, ayant son autonomie d'action, sa capacité de communication avec ses contextes et sa puissance de reproduction.
L'action jihadiste-terroriste impose une réaction armée et policière. Mais celle-ci est loin de suffire car elle conforte en partie la dynamique de la violence instaurée à partir de l'attentat du 11 septembre 2001, véritable coup de maître du programme jihadiste-terroriste.
Dégager les logiques internes au système religieux lui-même et les logiques microsociologiques, contextuelles et géopolitiques permet de comprendre l'ampleur de l'enjeu auquel les sociétés musulmanes et non musulmanes sont confrontées si elles veulent sortir de cette spirale de la violence dans laquelle elles ont été embarquées à long terme. En effet, si le radicalisme jihadiste-terroriste a mis des dizaines d'années pour s'implanter, il en faudra tout autant pour s'en défaire. Et cela à condition d'une mobilisation collective de multiples énergies sociales, dont celles qui devraient se dégager plus spécifiquement dans les pays européens, tant parmi les musulmans que parmi les non-musulmans.
En conclusion, l'ouvrage pointe quelques scénarios d'évolution possible du jihadisme-terroriste dans ce temps de l'après-Printemps arabe.
S'identifier pour envoyer des commentaires.