L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?
Format
Broché
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Cahiers libres
Langue
français

L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?

La Découverte

Cahiers libres

Offres

  • Vendu par Leslibraires.fr
    AideEAN13 : 9782707194886
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    9.99

Autre version disponible

Boko Haram au Nigéria, Chebab en Somalie, Aqmi au Mali : Marc-Antoine Pérouse de Montclos propose une analyse innovante de ces groupes insurrectionnels en s'appuyant non seulement sur des considérations religieuses mais aussi sur des données économiques, sociologiques et politiques. S'il est urgent pour lui, de mettre ces phénomènes en perspective, il faut aussi cesser d'y appliquer les mêmes grilles de lectures " antiterroristes ".
Boko Haram au Nigeria, les chebab en Somalie, AQMI au Mali... Plus de vingt ans après les attentats organisés en 1998 par Al-Qaïda contre les ambassades des États-Unis au Kenya et en Tanzanie, la progression des mouvements islamistes radicaux en Afrique subsaharienne, notamment au Sahel, inquiète les populations locales et les observateurs internationaux.
Ce livre solidement argumenté dresse un panorama éclairant des mouvements dits " djihadistes " en rappelant leurs origines, historiques et sociales. Loin d'être les tentacules d'une monstrueuse " Internationale Terroriste ", ces mouvements puisent d'abord leurs racines dans des dynamiques locales.
Plutôt que d'envisager le " djihadisme africain " comme une nébuleuse homogène et insaisissable, Marc-Antoine Pérouse de Montclos propose une analyse innovante de ces groupes insurrectionnels en s'appuyant non seulement sur des considérations religieuses mais aussi sur des données économiques, sociologiques et politiques trop rarement mobilisées. Nourri d'entretiens avec des leaders musulmans, des combattants et des responsables des services de sécurité, ce livre souligne les effets contre-productifs des réponses militaires apportées à la " menace terroriste " au Sahel.
S'identifier pour envoyer des commentaires.