Simple
  •  
Format
Broché
EAN13
9782234083240
ISBN
978-2-234-08324-0
Éditeur
Stock
Date de publication
Collection
La Bleue
Nombre de pages
208
Dimensions
22 x 13 x 1 cm
Poids
266 g
Langue
français
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

On ne l’appelle jamais Antoine Orsini dans ce village perché au coeur des montagnes corses mais le baoul, l’idiot du coin. À la marge, bizarre, farceur, sorcier, bouc émissaire, Antoine parle à sa chaise, lui raconte son histoire, celles des autres, et son lien ambigu avec Florence Biancarelli, une gamine de seize ans retrouvée morte au milieu des pins et des années 80.
Qui est coupable ?
On plonge à pic dans la poésie, le monde et la langue singulière d’un homme simple, jusqu’à la cruelle vérité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie Mots et Images)
14 septembre 2018

Coup de coeur d'Aude

Avec ses mots à lui, Antoine raconte à sa chaise son passé, les difficultés de la différence, les regards mais aussi le meurtre irrésolu d'une jeune fille qu'il connaissait bien. Un roman prenant par le langage du narrateur et ce ...

Lire la suite

par (Librairie Clareton des Sources)
3 septembre 2018

Nous voilà plongé au coeur des montagnes corses. "Simple" c'est l'histoire d'Antoine Orsini dit "le baoul", personnage en marge de sa communauté, qui nous raconte les secrets de son village. Un roman qui sent bon le maquis!!! Conseillé par Chloë

Lire la suite

par (Librairie Papeterie Aux Lettres de Mon Moulin)
1 septembre 2018

Un éternel enfant

Dans un village corse, Le Baoul est mort quelques années après sa sortie de prison. Le Baoul, c’est Antoine, un homme un peu étrange qui parle à sa chaise en plastique, un simple d’esprit qui a une mémoire sans faille ...

Lire la suite

par (Librairie La Buissonnière)
1 septembre 2018

Baoul

Comment donner langue au baoul, l'idiot du village en Corse ? Par une langue inventive, heurtant parfois, drôle et acide, dérangeante aussi avec ses volontaires « accidents » narratifs qui traduisent les dérapages du personnage. Julie Estève réalise bien plus ...

Lire la suite

Autres contributions de...