Mur Méditerranée
Format
Broché
EAN13
9782848053288
ISBN
978-2-84805-328-8
Éditeur
Sabine Wespieser Éditeur
Date de publication
Collection
Littérature
Nombre de pages
320
Dimensions
19 x 14 x 1 cm
Poids
362 g
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


À Sabratha, sur la côte libyenne, les surveillants font irruption dans l’entrepôt des femmes. Parmi celles qu’ils rudoient, Chochana, une Nigériane, et Semhar, une Érythréenne. Les deux se sont rencontrées là après des mois d’errance sur les routes du continent. Depuis qu’elles ont quitté leur terre natale, elles travaillent à réunir la somme qui pourra satisfaire l’avidité des passeurs. Ce soir, elles embarquent enfin pour la traversée.
Un peu plus tôt, à Tripoli, des familles syriennes, habillées avec élégance, se sont installées dans des minibus climatisés. Quatre semaines déjà que Dima, son mari et leurs deux fillettes attendaient d’appareiller pour Lampedusa. Ce 16 juillet 2014, c’est le grand départ.
Ces femmes aux trajectoires si différentes – Dima la bourgeoise voyage sur le pont, Chochana et Semhar dans la cale – ont toutes trois franchi le point de non-retour et se retrouvent à bord du chalutier unies dans le même espoir d’une nouvelle vie en Europe.
Dans son village de la communauté juive ibo, Chochana se rêvait avocate avant que la sécheresse ne la contraigne à l’exode ; enrôlée, comme tous les jeunes Érythréens, pour un service national dont la durée dépend du bon vouloir du dictateur, Semhar a déserté ; quant à Dima, terrée dans les caves de sa ville d’Alep en guerre, elle a vite compris que la douceur et l’aisance de son existence passée étaient perdues à jamais.
Sur le rafiot de fortune, l’énergie et le tempérament des trois protagonistes – que l’écrivain campe avec humour et une manifeste empathie – leur seront un indispensable viatique au cours d’une navigation apocalyptique.
S’inspirant de la tragédie d’un bateau de clandestins sauvé par le pétrolier danois Torm Lotte pendant l’été 2014, Louis-Philippe Dalembert, à travers trois magnifiques portraits de femmes, nous confronte de manière frappante à l’humaine condition, dans une ample fresque de la migration et de l’exil.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Fontaine Luberon)
21 octobre 2019

Ce roman est inspiré d’un fait réel, survenu en juillet 2014 en mer Méditerranée : un chalutier transportant illégalement 750 hommes, femmes et enfants jetés sur les routes de l’exil, a subi une violente tempête et une rixe à bord, ...

Lire la suite

par (La Promesse de l'aube)
27 septembre 2019

Coup de coeur d'Evelyne

Un des grands sujets de cette rentrée, car c’est aussi un des grands sujets de notre époque : les migrants. Dalembert fait le choix de nous faire vivre cette odyssée depuis l’intérieur : on va suivre le destin de plusieurs ...

Lire la suite

par (Librairie Dialogues)
10 septembre 2019

Romanesque et douloureusement vrai

Ce roman vif et intense, inspiré du sauvetage d’un bateau de migrants en 2014, confronte le lecteur à l'inimaginable : l'exil, la clandestinité, les souffrances, les séparations... Mais l'énergie et le tempérament de femmes et d'hommes tellement confiants en leur ...

Lire la suite

par (Librairie Calligrammes)
31 août 2019

Une nécessité

Le migrant universel, celui de l'imaginaire collectif, est une figure noire, creuse, souvent menaçante et invariablement masculine. A ses côtés pourtant cheminent d'autres corps, encore plus meurtris : ceux des femmes, jeunes et combattantes, dont Louis-Philippe Dalembert fait le portrait, ...

Lire la suite

par (Librairie La Buissonnière)
3 août 2019

Remarquable

Une narration remarquable, un style exceptionnel et une force romanesque d'une puissance d'empathie inouïe qui donnent tout ce que l'on peut espérer de la littérature : mettre en lumière ce que l'on ne voit pas, éprouver ce que l'on ne ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

par (Librairie Page 36)
1 août 2019

Roman de quelle réalité ?

Trois destins féminins dans l'exil. Celui de Chochana, Nigériane. Celui de Semhar, Érythréenne. Celui de Dima, Syrienne. Ces trois femmes ont longuement pensé, échafaudé, organisé leur exode vers un ailleurs pour échapper à leur terre natale, baignée de sang, de ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Louis-Philippe Dalembert