OPUS 77
Format
Broché
EAN13
9791097417437
ISBN
979-10-97417-43-7
Éditeur
Viviane Hamy
Date de publication
Nombre de pages
256
Dimensions
22 x 14 x 2 cm
Poids
314 g
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autre version disponible

Préparez-vous à rencontrer :

Claessens, le père, qui fut un grand pianiste avant de se tourner vers la direction d'orchestre et de devenir le chef émérite de l'Orchestre de la Suisse romande.
Son surnom : "Le Commandeur";
Yaël, la mère, soprano au vibrato exceptionnel, d'origine israélienne;
David, le fils aîné, violoniste absolu ;
Ariane, la fille, pianiste virtuose, soliste exceptionnelle, et "diseuse" de notre récit ;
Krikorian, qui enseigne l'art du violon à David.

Tout commence par un long recueillement dans une basilique genevoise : Classens est mort. L'assistance attend qu'Ariane entame la marche funèbre que l'on se doit de jouer, traditionnellement, pour célébrer les Grands Hommes. A la stupéfaction générale, la partition choisie est différente : ce sont les notes du concerto de Chostakovitch pour violon et orchestre, le fameux Opus 77 du compositeur russe qui s'élèvent vers les hauteurs de la cathédrale. La raison ? Cette œuvre est la toile sur laquelle s'est tissé, au fil des ans, le destin tragique de la famille Claessens.

C'est une mise à nu sans pitié, rythmée par les cinq mouvements du concerto, qu'offre aux auditeurs et aux lecteurs sidérés une jeune femme de 27 ans. Qu'est-ce donc qu'être un enfant "prodige" ? Qu'attend donc un père de ses enfants et notamment de son fils aîné ? Pourquoi David a-t-il sabré son génie en une seule soirée, lors de la finale du plus prestigieux des concours musicaux ? Et Ariane, pourquoi s'est-elle enfermée dans le rôle de la soliste à la beauté froide, à la virtuosité diabolique ? Qu'est-il advenu de l'amour fulgurant qui avait uni leurs parents dès le premier regard, dès la première note pleine de lumière jaillie de la gorge de Yaël.

Les souvenirs remontent et s'écorchent aux arpèges vertigineux d'une pièce musicale qui semble la représentation d'un XXe siècle à feu et à sang.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie Le Neuf)
4 février 2020

« Tout commence par un long recueillement dans une basilique genevoise : Claessens est mort. Sa fille Ariane entame les notes du concerto de Chostakovitch le fameux opus 77 du compositeur russe qui s’élèvent vers les hauteurs de la cathédrale. ...

Lire la suite

par (le Carnet à spirales)
5 décembre 2019

De la première page, entêtante, à la dernière, qui tel un artiste salue son public, cet Opus 77 va crescendo en intensité. Nous pénétrons l'intimité d'une famille de musiciens dominée par le père, Claessens, chef d’orchestre et tyran domestique. Son ...

Lire la suite

par (Nouvelle librairie Sétoise)
12 novembre 2019

virtuose et poignant

Une grande histoire de famille et de musique, une réflexion brûlante sur la création artistique et la liberté...

Lire la suite

par (La Promesse de l'aube)
28 septembre 2019

Coup de coeur d'Evelyne

C’est l’histoire d’une famille hors-norme : au centre, Claessens, le père, qu’on n’appelle plus que par son nom de famille, devenu substantif, synonyme de père, de Dieu vénéré mais craint, une sorte d’ogre qui fut un grand pianiste soliste, devenu ...

Lire la suite

par (Librairie Comme Un Roman)
25 septembre 2019

Entre force et fragilité

Sous les doigts d'Ariane, l'opus 77 de Chostakovitch nos conte son histoire familiale. Portrait de femme, portrait d'artiste. Musical . Agnès.

Lire la suite

par (Fontaine Victor Hugo)
5 septembre 2019

Remarquablement virtuose

Dans la famille Claessens : le père, chef d'orchestre redouté, de renommée internationale; David, le fils, violoniste prodige; Ariane, la fille, pianiste soliste; et Yaël, la mère, cantatrice à la carrière éphémère. Sous la forme d'un long monologue, Ariane nous ...

Lire la suite

par (Fontaine Victor Hugo)
5 septembre 2019

Remarquablement virtuose

Dans la famille Claessens : le père, chef d'orchestre redouté, de renommée internationale; David, le fils, violoniste prodige; Ariane, la fille, pianiste soliste; et Yaël, la mère, cantatrice à la carrière éphémère. Sous la forme d'un long monologue, Ariane nous ...

Lire la suite

par (Librairie La Buissonnière)
1 septembre 2019

Perfection

Hommage littéraire et romanesque à la musique, aux silences et aux dissonances, à la beauté et au fracas des notes, à la fragilité des mains, à la perfection désirée dans la souffrance et l'abnégation. Une narration en un seul monologue ...

Lire la suite

par (Librairies de Port Maria)
21 août 2019

L'Opus 77 est au cœur des passions et des drames de la famille Claessens. Et, quand Ariane, la fille l’interprète au piano, nous sommes, à travers l'oeuvre qu'elle nous dévoile et les pensées qui la traversent, totalement happés, bousculés, conquis.

Lire la suite

par (Les Oiseaux de nuit)
22 juin 2019

Virtuose Alexis Ragougneau!

La première page est ensorcelante, entêtée, celles qui suivent le sont tout autant, elles portent en elles la diablerie, « les effluves parfumées » de la Havanaise de Camille Saint-Saëns. Opus 77, écrit par une main de maître, est entièrement ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

par (Librairie Mots et Images)
12 septembre 2019

Une jeune pianiste raconte, à travers le morceau qu'elle joue à l'enterrement de son père, l'histoire de sa famille. Non-dits, incapacité à communiquer autrement que par la musique, rapport passionné et torturé à celle-ci, amour maladroit, autant de thèmes qui ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Alexis Ragougneau