www.leslibraires.fr
Format
Broché
EAN13
9782378830755
ISBN
978-2-37883-075-5
Éditeur
KIWI
Date de publication
Collection
KIWI
Nombre de pages
186
Dimensions
14,9 x 21,1 x 1,3 cm
Poids
288 g
Langue
français

L'omerta alimentaire

On empoisonne nos enfants ! Préfacé par Karine Jacquemart, Directrice générale de Foodwatch

Kiwi

Kiwi

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


UN LANCEUR D'ALERTE RÉVÈLE LES COULISSES D'UN SCANDALE NATIONALL'Affaire Lactalis éclate en décembre 2017, lorsque l'auteur de cet ouvrage édifiant, Quentin Cuillemain, devient le premier père de famille à porter plainte après la découverte de lait infantile contaminé aux salmonelles, consommé par sa fille âgée de 3 mois.Ce livre pointe du doigt les scandales alimentaires, sanitaires et environnementaux du secteur agro-alimentaire, en dénonçant l'omerta qui les entoure au nom de la prévalance de la sacro-sainte rentabilité économique. Il démontre comment on peut, sans garde-fou, continuer à empoisonner nos enfants, même après que le scandale Lactalis ait éclaté, avec des retraits et des rappels inefficaces des produits concernés.L'ensemble des rapports officiels parus sur le sujet révéleront que tous les acteurs ont failli à un moment ou à un autre du processus : manque d'efficacité des contrôles, renvoi systématique des responsabilités des uns aux autres, difficulté à retracer le parcours des produits incriminés, impossibilité d'obtenir des informations capitales pour les parents des victimes, silence coupable de l'État... Cette enquête coup de poing dévoile la manière dont un nombre croissant de produits sont écoulés en toute impunité, au détriment de l'intérêt des consommateurs et des plus fragiles d'entre nous : les enfants.Cet ouvrage nécessaire met courageusement en lumière une réalité inacceptable : la prise en otage de notre santé au profit d'un capitalisme hors de contrôle. Chaque citoyen alerté a le pouvoir de devenir un consom'acteur conscient et engagé pour revendiquer de la transparence de la part de ces intouchables.Préfacé par Karine Jacquemart, Directrice générale de Foodwatch
S'identifier pour envoyer des commentaires.