www.leslibraires.fr
Nana à l'aube, Romance
Éditeur
Decrescenzo
Date de publication
Langue
français

Nana à l'aube

Romance

Decrescenzo

Indisponible

Autre version disponible

**Léo tombe amoureux d'une prostituée de haut rang à Bangkok et s'installe
dans son quartier.**

Le théâtre des événements est Sukhumvit, le plus vaste quartier chaud de
Bangkok, et plus précisément la station Nana. Le récit se déroule autour de la
relation entre Léo, un Coréen, et Ploy, une prostituée de haut rang. Pour être
plus précis, il s’agit de l’amour unilatéral du jeune homme pour celle-ci. Au
départ, la Thaïlande n’était pour Léo qu’une escale d’un voyage vers
l’Afrique. Mais, tombé amoureux de Ploy, il finit par s’installer chez elle et
ses camarades qui, sans gêne, profitent de lui.
Pour autant, ce roman n’est pas une simple histoire d’amour. L’œuvre est
constituée de l’assemblage de toutes les histoires des individus du quartier
vues à travers le regard de Léo. En effet, les parties les plus fascinantes de
ce roman, on les trouve dans la description des personnages. Dans le quartier
impitoyable où ils vivent, ils portent tous leurs propres plaies : Ploy,
devenue prostituée après s’être fait violer par ses frères quand elle était
petite ; Som, trafiquante de drogue ayant charge de famille ; et bien sûr Léo,
habitué jusqu’alors à sa vie rangée de citadin, qui va découvrir les histoires
inimaginables que renferme ce quartier crasseux et moite, et pourtant plein
d’humanité.

**Suivez Léo dans sa découverte des récits inimaginables des habitants du
quartier, à la fois miséreux et pleins d'humanité. Une romance coréenne
passionnante qui est nourrie du vécu d'une série de personnages !**

EXTRAIT

— Aujourd’hui, les gens du monde entier boivent, ajouta-t-elle.
Du bout des doigts, il attrapa le glaçon dans son verre, puis le laissa
retomber. Il lui demanda :
— Pourquoi ?
Le glaçon fit un plongeon dans la bière avant de remonter en surface.
— Bah, parce qu’il en a été décidé comme ça, non ? répliqua-t-elle en
souriant.
Elle avait l’air contente de le voir enfin réagir. Des gouttes de sueur
perlaient sur son nez légèrement poudré. Soudain, une explosion de cris
jaillit des toilettes. Il semblait y avoir une bagarre entre ivrognes, mais
personne n’y prêta attention. Que quelqu’un meure d’un coup de fusil à cause
d’une affaire d’adultère, ou qu’il se suicide parce qu’il ne supporte pas la
chaleur, ça reste son problème. Après un moment d’hésitation, elle poursuivit
:
— Eh bien, en fait, je ne sais même pas ce que c’est, Noël. Tu le sais, toi ?
— C’est le jour où un bébé est venu au monde, lui répondit-il.
Dans son verre, le glaçon avait déjà complètement fondu. Léo remarqua un
scorpion noir qui rampait en rond autour d’une balustrade en bois verni. On
aurait dit que n’ayant pas vu la pluie depuis un bon bout du temps, il était
sorti pour l’accueillir avec emphase.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Un roman très chargé en émotions, qui ne laisse aucun répit à son lecteur et
qui marque les esprits de façon durable par la beauté du texte. - **Julia,
_Chickon_**

Porté par un merveilleux sombre à la coréenne, _Nana à l'aube_ nous entraîne
dans les bas-fonds de Bangkok, et raconte la réalité de ce quartier, les vies
brisées par la pauvreté, ainsi que le paradoxe thaï : la laideur dans la
beauté et l'obscénité dans la grâce. - **Audrele, _Babelio_**

À PROPOS DE L'AUTEUR

**Park Hyoung-su** se lance dans l’écriture en 2003. Il publie de nombreuses
nouvelles dans des magazines ou dans des recueils, et s’essaie au roman avec
_Nana à l’aube_ , pour lequel il reçoit le prix littéraire Daesan. Il est
reconnu pour la qualité de ses narrations, intelligentes et intéressantes à
lire. Contrairement à nombre d’auteurs coréens, il n’hésite pas à délaisser la
Corée pour faire voyager son lecteur.
S'identifier pour envoyer des commentaires.