www.leslibraires.fr
Le dernier Buñuel
Éditeur
Presses universitaires de Rennes
Date de publication
Collection
Spectaculaire | Cinéma
Langue
français

Offres

  • AideEAN13 : 9782753561717
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.49

Autre version disponible

À partir de Belle de Jour en 1967, Luis Buñuel quitta définitivement le cinéma
mexicain pour tourner en France et, parfois, en Espagne. L’étude de ce film et
des cinq autres qui suivirent – La voie lactée (1969), Tristana (1970), Le
charme discret de la bourgeoisie (1972), Le fantôme de la liberté (1974), Cet
obscur objet du désir (1977) –, comparés aux premiers opus surréalistes et aux
œuvres mexicaines, permet de voir comment les lieux et les conditions de
production ont déterminé l’expression artistique du cinéaste. Parmi les
caractéristiques uniques qui justifient la constitution du corpus, ces films
manifestent une écriture aux nombreuses références intertextuelles qui situent
la poétique buñuelienne entre culture française et culture espagnole, et qui,
associées à des rêves et d’autres récits secondaires, constituent des espaces
filmiques complexes et paraissent proposer au spectateur de rechercher une
vérité à tout jamais insaisissable. Les aspects testamentaires de ces
dernières œuvres sont une autre caractéristique. Au-delà d’une simple position
rétrospective et syncrétique qui apprécie ces films par rapport à l’ensemble
de la filmographie, cette composante testamentaire, mise en relation avec les
autres particularités de la période, semble bien indiquer l’aboutissement
d’une pensée cinématographique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.