Ténèbre
Format
Broché
EAN13
9782924898499
ISBN
978-2-924898-49-9
Éditeur
La Peuplade
Date de publication
Collection
Littérature française
Nombre de pages
320
Dimensions
19 x 12 x 2 cm
Poids
318 g
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Un matin de septembre 1890, un géomètre belge, mandaté par son Roi pour démanteler l’Afrique, quitte Léopoldville vers le Nord. Avec l’autorité des étoiles et quelques instruments savants, Pierre Claes a pour mission de matérialiser, à même les terres sauvages, le tracé exact de ce que l’Europe nomme alors le « progrès ». À bord du Fleur de Bruges, glissant sur le fleuve Congo, l’accompagnent des travailleurs bantous et Xi Xiao, un maître tatoueur chinois, bourreau spécialisé dans l’art de la découpe humaine. Celui-ci décèle l’avenir en toute chose : Xi Xiao sait quelle œuvre d’abomination est la colonisation, et il sait qu’il aimera le géomètre d’amour. Ténèbre est l’histoire d’une mutilation.



Kawczak présente un incroyable roman d’aventure traversé d’érotisme, un opéra de désir et de douleur tout empreint de réalisme magique, qui du Nord de l’Europe au cœur de l’Afrique coule comme une larme de sang sur la face de l’Histoire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Librairie Page et Plume)
15 février 2020

Une révélation !

Un roman porté par une écriture d'une force incroyable, une lecture dont on ne sort pas indemne !

Lire la suite

par (Librairie Obliques)
24 janvier 2020

Au coeur de la chair

En 1889, Pierre Claes, géomètre bruxellois, est envoyé par le roi Leopold II pour tracer la frontière du Congo. Son expédition l'emmènera bien au-delà des limites de la raison... Entre un Chinois maître-tatoueur, un père désespéré, un singe doté d'émotion, ...

Lire la suite

par (Librairie Vent de Soleil)
23 janvier 2020

Ténèbre, qui connaît son Conrad et se donne à lire comme un (premier !) roman d’aventure de nausées et de fièvres, rouvre les chairs de l’Afrique coloniale : de cette plaie purule toute l’horreur de l’homme blanc en phase terminale. ...

Lire la suite