www.leslibraires.fr
Le consentement
Format
Broché
EAN13
9782246822691
ISBN
978-2-246-82269-1
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
205
Dimensions
21 x 13 x 1 cm
Poids
250 g
Langue
français

Le consentement

Prix Jean-Jacques Rousseau 2020

Grand Prix document des Lectrices ELLE 2020

De

Grasset

Littérature Française

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Le Pain des Rêves
    18.00

Autre version disponible

Au milieu des années 80, élevée par une mère divorcée, V. comble par la lecture le vide laissé par un père aux abonnés absents. À treize ans, dans un dîner, elle rencontre G., un écrivain dont elle ignore la réputation sulfureuse. Dès le premier regard, elle est happée par le charisme de cet homme de cinquante ans aux faux airs de bonze, par ses œillades énamourées et l’attention qu’il lui porte. Plus tard, elle reçoit une lettre où il lui déclare son besoin «  impérieux  » de la revoir. Omniprésent, passionné, G. parvient à la rassurer : il l’aime et ne lui fera aucun mal. Alors qu’elle vient d’avoir quatorze ans, V. s’offre à lui corps et âme. Les menaces de la brigade des mineurs renforcent cette idylle dangereusement romanesque. Mais la désillusion est terrible quand V. comprend que G. collectionne depuis toujours les amours avec des adolescentes, et pratique le tourisme sexuel dans des pays où les mineurs sont vulnérables. Derrière les apparences flatteuses de l’homme de lettres, se cache un prédateur, couvert par une partie du milieu littéraire. V. tente de s’arracher à l’emprise qu’il exerce sur elle, tandis qu’il s’apprête à raconter leur histoire dans un roman. Après leur rupture, le calvaire continue, car l’écrivain ne cesse de réactiver la souffrance de V. à coup de publications et de harcèlement.
«  Depuis tant d’années, mes rêves sont peuplés de meurtres et de vengeance. Jusqu’au jour où la solution se présente enfin, là, sous mes yeux, comme une évidence  : prendre le chasseur à son propre piège, l’enfermer dans un livre  », écrit-elle en préambule de ce récit libérateur.

Plus de trente ans après les faits, Vanessa Springora livre ce texte fulgurant, d’une sidérante lucidité, écrit dans une langue remarquable. Elle y dépeint un processus de manipulation psychique implacable et l’ambiguïté effrayante dans laquelle est placée la victime consentante, amoureuse. Mais au-delà de son histoire individuelle, elle questionne aussi les dérives d’une époque, et la complaisance d’un milieu aveuglé par le talent et la célébrité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Maison de la Presse Dieppe)
6 octobre 2020

Premier livre de Vanessa Springora, devenu un grand succès littéraire de cette rentrée hivernal. Un livre coup de poing, à lire absolument ! 👊 Un ouvrage qui fait intimement réfléchir sur la notion de consentement. comment pouvons nous se considérer ...

Lire la suite

par (La Touquettoise)
12 mai 2020

Un roman coup de poing à lire absolument !

Vanessa Springora décrit avec beaucoup de distance et d'honnêteté sa relation sous emprise à l'âge de 13 ans avec un homme qui en avait 50. Les mécanismes de prédation y sont abordés avec une écriture chirurgicale, c'est également le procès ...

Lire la suite

par (Meura)
4 mai 2020

Témoignage

Le Consentement est l'autopsie d'une enfance condamnée sur l'autel de la notoriété artistique. On découvre le quotidien d'une enfant victime de pédocriminalité, qu'une société patriarcale a sacrifiée au nom de la protection de l'intégrité et de la légitimé de son ...

Lire la suite

par (Librairie La Grande Ourse)
19 février 2020

Poignant

Avant même la rencontre et la relation destructrice avec GM, ce livre est un témoignage infiniment poignant d'une petite fille vivant dans une détresse et une solitude abyssales... Où sont les adultes ?? sensés élever, "éduquer" l'enfant au sens étymologique ...

Lire la suite

par (Librairie L’Intranquille Plazza)
1 février 2020

Un témoignage poignant !

Outre son retentissement dans le monde culturel, Vanessa Springora nous livre son adolescence volée par G.M.. C'est un témoignage fort et puissant qui m'a bouleversé. Je félicite Vanessa Springora pour son courage face à cet acte qui a indéniablement changé ...

Lire la suite

par (Le Bateau Livre)
23 janvier 2020

Bouleversant et nécessaire

V. tombe amoureuse de G. Ou plutôt, la jeune V. tombe amoureuse du vieux G. Enfin, la jeune V. pense qu'elle tombe amoureuse du vieux G. parce qu'il profite d'un rapport de domination évident de par son statut d'écrivain célèbre. ...

Lire la suite

par (Le Passage Culturel)
17 janvier 2020

par (Le Passage Culturel)
17 janvier 2020

Un monument littéraire

Vanessa Springora évoque ici la relation que celle-ci a entretenu avec Gabriel Matzneff quand elle avait 14ans et Matzneff 50. C'est toute une époque que V.S met en lumière avec ce texte magnifique. Dans le monde littéraire français des années ...

Lire la suite

par (Librairie Athenaeum)
7 janvier 2020

Un témoignage bouleversant

Un témoignage bouleversant où Vanessa Springora retrace sa descente aux enfers quand elle rencontre, à 13 ans,l’écrivain en vue dans les années 70 et 80, pédophile : Gabriel Matzneff, 50 ans à l’époque. Quel courage de convoquer ses douloureux souvenirs, ...

Lire la suite

Commentaires des lecteurs

18 septembre 2020

L'emprise d'un vieux barbon

Je me décide à lire ce livre dont on a beaucoup parlé lors de sa sortie. J’ai été étonnée de son peu de pages (216) au vu du sujet. L’auteure va à l’essentiel et ne s’embarrasse pas de détails. S’agit-il ...

Lire la suite

29 janvier 2020

Amours toxiques

Je ne connaissais pas Vanessa Springora, et j’avoue que Gabriel Matzneff ne fait pas parti de mes auteurs de prédilection. J’ai eu un peu peur qu’il s’agisse d’un livre « règlement de comptes », ce qui serait légitime mais est-ce ...

Lire la suite

24 janvier 2020

Une écriture ferme et incisive... Un texte d'une grande maîtrise littéraire ! Brigitte

Lire la suite

5 janvier 2020

Un coupable et des complices

Comme le roman de Delphine de Vigan, « Rien ne s’oppose à la nuit » a ouvert l’ère des confessions sur les mères dysfonctionnelles, l’affaire Weinstein et le mouvement #metoo ont libéré la parole de femmes ayant subi des violences ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Vanessa Springora