Belgiques, Nouvelles
Éditeur
Ker
Langue
français

Belgiques

Nouvelles

Ker

Offres

  • Vendu par Leslibraires.fr
    AideEAN13 : 9782875862556
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    5.99

Autre version disponible

La Belgique dépeinte avec talent par Jean Jauniaux !
Belgiques est une collection de recueils de nouvelles. Chaque recueil, écrit par un seul auteur, est un portrait en mosaïque de la Belgique. Des paysages, des ambiances, du folklore, des traditions, de la gastronomie, de la politique, des langues... Tantôt humoristiques, tantôt doux-amers, chacun de ces tableaux impressionnistes est le reflet d'une Belgique?: celle de l'auteur.
Découvrez la Belgique sous différentes facettes grâce à cette palette de nouvelles riches et variées !
EXTRAIT
En se rendant au Trappiste où il avait donné rendez-­vous à quelques amis pour leur raconter de vive voix son voyage manqué, il se souvint de la phrase de Jacques Brel qu'il avait mise en pratique, de manière involontaire : Aller en Chine, c'est simple. Le plus difficile, c'est de quitter Vilvoorde.
Il essaya de se faire pardonner sa supercherie en évoquant les grands voyages imaginaires d'Hergé, qui avait emmené Tintin en Chine sans jamais, lui-même, y avoir mis les pieds. Il évoqua aussi les pages de son blog où il avait relaté la construction de la ligne de chemin de fer Beijing-Hankou et évoqué son ancêtre Jules Morrel que l'on peut apercevoir aux côtés de l'ingénieur Jean Jadot. Sans doute Jules fut-il un protagoniste de ce chantier inouï que les Belges menèrent à bien malgré les guerres et les assauts du climat, reliant la capitale impériale à la ville de Hankou au confluent de la rivière Han et du Yangzi Jiang.
Les amis d'Albert, hypnotisés par le babil de l'infatigable fabulateur, oublièrent qu'ils avaient été dupes. Ils furent vite convaincus de la véracité de cet ancêtre, Jules Morrel, dont ils entendaient parler pour la première fois, en voyant un cliché qu'Albert leur décrivit avec force détails, s'inventant une nouvelle lignée et un aïeul aventurier.
Ils furent convaincus davantage encore de sa bonne foi lorsqu'Albert exhiba le billet de chemin de fer qui aurait dû lui permettre d'aller à Hankou à bord du TGV qui avait remplacé les locomotives à vapeur sur la ligne inaugurée, en grande pompe, en 1905. Si ce n'avait été pour rendre hommage à cet aïeul, quelle raison aurait eu Albert de se rendre à Hankou ?
À PROPOS DE L'AUTEUR
Jean Jauniaux est né dans le Hainaut, travaille à Bruxelles et apprécie la Flandre, en particulier la station balnéaire de Saint-Idesbald, près de la frontière française. Ces lieux lui ont inspiré des romans et nouvelles dont la critique a salué l'ironie douce, la souriante nostalgie et l'empathie. Le réel et l'imaginaire se confondent dans les destins de ses personnages. Ce volume de Belgiques ne fait pas exception...
S'identifier pour envoyer des commentaires.