www.leslibraires.fr
Le saint, le moine et le paysan, Mélanges d'histoire byzantine offerts à Michel Kaplan
Éditeur
Éditions de la Sorbonne
Date de publication
Collection
Byzantina Sorbonensia
Langue
français

Le saint, le moine et le paysan

Mélanges d'histoire byzantine offerts à Michel Kaplan

Éditions de la Sorbonne

Byzantina Sorbonensia

Offres

  • AideEAN13 : 9791035101091
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    20.99

Autre version disponible

Le saint, le moine et le paysan. Voilà trois figures de l'homme byzantin
auxquelles Michel Kaplan, au long d'une carrière menée à l'université Paris 1
Panthéon-Sorbonne de 1969 à 2015, aura consacré une part notable de ses
recherches. Professeur d'histoire byzantine depuis 1988 à la suite de Paul
Lemerle et d'Hélène Ahrweiler, Michel Kaplan a porté haut les couleurs du
byzantinisme français. Historien du monde rural ouvert aux sources
religieuses, enseignant soucieux de ses étudiants qu'il a su entraîner dans
son sillage, promoteur de Byzance aux concours nationaux de l'enseignement du
second degré et du supérieur, homme de convictions et de pouvoir qui présida
au destin de son université de 1999 à 2004, passeur enfin d'une discipline
exigeante vers un public averti ou simplement curieux de Tout l'or de Byzance
(1991) : c'est à plus d'un titre qu'il a semblé nécessaire de présenter à
Michel Kaplan, pour ses 70 ans, un volume d'hommage. Ces 35 contributions, que
les éditeurs ont voulues substantielles et fondées sur des sources neuves ou
reprises à nouveaux frais, sont l'œuvre d'élèves, de collègues français et
étrangers, d'amis et de compagnons de route dont les préoccupations répondent
aux intérêts du dédicataire. De l'Antiquité tardive au monde des Paléologues,
de la campagne à la ville, de l'impératrice à la moniale et de l'empereur à
l'évêque, de la monnaie à l'icône mais aussi de l'Italie à la Géorgie, chaque
lecteur trouvera dans ce volume au moins une réponse supplémentaire à la
question que Michel Kaplan vient à nouveau de nous poser : Pourquoi Byzance ?
Un empire de onze siècles (2016).
S'identifier pour envoyer des commentaires.