www.leslibraires.fr

À l’approche des fêtes de fin d’année, les difficultés d’approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu’à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d’anticiper vos achats et de privilégier les ouvrages en stock (points verts).

Cent poèmes de Charles Baudelaire (nouvelle édition)
Format
Broché
EAN13
9782258193222
ISBN
978-2-258-19322-2
Éditeur
Omnibus
Date de publication
Collection
Cent
Nombre de pages
215
Dimensions
25,4 x 19,3 x 2 cm
Poids
746 g
Langue
français

Cent poèmes de Charles Baudelaire (nouvelle édition)

De

Omnibus

Cent

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Un Baudelaire incomparable, illustré comme le poète aurait pu le faire lui-même puisqu'il était un grand amateur d'art. Un beau livre où la peinture, la photo et la poésie se répondent.
Maintenant que Baudelaire est passé, au risque d'y perdre l'attrait du fruit défendu, des bancs du tribunal à ceux du lycée, qu'il soit ici permis de rêver d'une anthologie qui ne soit ni herbier ni couronne mortuaire, et d'un lecteur qui ne soit ni scandalisé ni respectueux, mais seulement avide. Puisse-t-il tourner et retourner les pages au gré de son plaisir et de ses choix pour satisfaire ce besoin clairement énoncé par Baudelaire lui-même : " Tout homme bien portant peut se passer de manger pendant deux jours, de poésie, jamais. " Les poèmes en prose, d'ordinaire moins cités, côtoient ici les vers des Fleurs du mal. Du spleen, terreau de ces Fleurs maladives, à la mort soleil nouveau, on croise les autoportraits travestis de l'artiste (Le poète et ses doubles) les femmes ? (Muse, Madone ou vampire) et le Rôdeur du Paris de la modernité. Baudelaire fut connu comme critique d'art avant d'être reconnu comme poète. En prenant le parti, pour les accompagner, de ne retenir que des œuvres (peintures, gravures, caricatures ou photographies) contemporaines de ses poèmes ou suggérées par eux, cette anthologie donne à lire le poète dans son siècle. Elle tente surtout de retrouver son regard sur le Paris où s'égaraient ses flâneries et sur les images, sa grande, son unique, sa primitive passion.
Edition réalisée par Laurence Massénat.
Préface de Jean Delabroy
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Charles Baudelaire