www.leslibraires.fr
Mémoires d'un chasseur
Éditeur
République des Lettres
Date de publication
Langue
français

Mémoires d'un chasseur

République des Lettres

Offres

  • AideEAN13 : 9782824905389
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    6.99

Autre version disponible

Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Ivan Tourgueniev. Préface et
traduction d'Henri Mongault. Publié en 1852 (édition complétée en 1874), ce
recueil de 24 récits et un épilogue marque une date importante dans
l'évolution de la sensibilité russe. D'abord par un sentiment de la nature qui
jamais encore n'avait allié tant de ferveur à tant de précision réaliste.
Ensuite parce qu'il découvrait pour la première fois au public lettré un
personnage qui fera désormais figure: le paysan russe, avec ses passions, ses
traditions et son âme. Les récits de Tourgueniev sont présentés comme extraits
des carnets d'un chasseur. En spectateur effacé, le plus souvent silencieux,
il note les mœurs, laisse parler paysans et propriétaires terriens, enregistre
les histoires, les disputes, les débauches, les drames. La qualité
particulière des héros de Tourgueniev est d'avoir une entente naturelle avec
les rythmes du monde et une résignation aux hasards de la vie qui confine au
fatalisme. Il sait les montrer dans leur vie, dans leurs gestes, les laissant
être eux-mêmes. Le recueil forme une véritable comédie humaine. La réussite du
conteur est de faire sentir que ce monde paysan est agitée d'autant de
passions et de nuances que tout autre humanité. Avec un réalisme absolu, il ne
cesse jamais d'être lyrique, d'accorder sa langue souple et voluptueuse aux
courants infinis qui agitent ses paysages. _In fine_ , le vrai sujet du livre
est la Nature comme expression la plus totale de l'âme paysanne. Chef-d'oeuvre
de la littérature russe, ces " _Mémoires d'un chasseur_ ", qui contribuèrent à
l'abolition du servage, ont valu à Tourgueniev une célébrité immédiate et
durable.
S'identifier pour envoyer des commentaires.