www.leslibraires.fr
Lettre à un jeune parent, Ce que mon métier de pédiatre et les neurosciences affectives m'ont appris
Format
Broché
EAN13
9791037502230
ISBN
979-10-375-0223-0
Éditeur
Les Arènes
Date de publication
Collection
AR.EDUCATION
Nombre de pages
157
Dimensions
21 x 14 x 1 cm
Poids
252 g
Langue
français

Lettre à un jeune parent

Ce que mon métier de pédiatre et les neurosciences affectives m'ont appris

De

Les Arènes

Ar.Education

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Dialogues
    14.90

Grâce à la science, nous commençons à mieux comprendre les mécanismes d’apprentissage des bébés, des enfants et des adolescents. De quelle manière les études scientifiques font alors évoluer notre regard sur l’enfant ? Catherine Gueguen, pédiatre, spécialisée dans le soutien à la parentalité, formée en haptonomie et en Communication Non Violente, et auteure de nombreux ouvrages, nous livrera sa vision d’une éducation empathique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Comprendre aujourd'hui pour mieux penser demain, c'est l'ambition de notre programmation d'été des Éclaireurs de Dialogues. Découvrez un Face Cam d'une de nos Éclaireuses 2020... Catherine Gueguen ⚡️

Grâce à la science, nous commençons à mieux comprendre les mécanismes d’apprentissage des bébés, des enfants et des adolescents. De quelle manière les études scientifiques font alors évoluer notre regard sur l’enfant ? Catherine Gueguen, pédiatre, spécialisée dans le soutien à la parentalité, formée en haptonomie et en Communication Non Violente, et auteure de nombreux ouvrages, nous livre sa vision d’une éducation empathique.

🎥 Catherine Gueguen nous invite notamment à repenser l'éducation que l'on donne aux enfants aux regards des études sur les neurosciences affectives et sociales, et nous parle aussi de l'accompagnement que l'on doit apporter aux jeunes parents, et de l'empathie comme molécule au cœur de l'éducation.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Catherine Gueguen