www.leslibraires.fr
Une épouse pour le prince
EAN13
9782280211789
ISBN
978-2-280-21178-9
Éditeur
Harlequin
Date de publication
Collection
Création pour reprise (3025)
Nombre de pages
150
Poids
86 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais

Une épouse pour le prince

De

Harlequin

Création pour reprise

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

Autre version disponible

Prologue?>Monte-Carlo
Le cheikh Zayed Fehr relut une nouvelle fois la missive, rédigée sur l'épais papier ivoire de la famille royale. Le courrier émanait de Khalid, le plus jeune de ses frères, et non de son aîné, Sharif, le monarque en titre. C'était une lettre courte et simple. Pourtant, en la lisant, Zayed ne put empêcher sa main de trembler. Une douleur aiguë lui transperçait le cœur, lui coupant le souffle. Non, ce n'était pas possible ! Khalid se trompait ! Sinon, il aurait forcément entendu la nouvelle aux informations, bien avant de recevoir cette lettre officielle...Zayed, qui passait pour un homme sans cœur, sut – pour la première fois depuis quinze ans – qu'il était loin d'être insensible : il se sentait anéanti.Sharif, son frère aîné bien-aimé, avait disparu. Son avion s'était écrasé quelque part dans le Sahara, en plein désert. Sans doute était-il mort.En conséquence, Zayed devait immédiatement rentrer chez lui, et prendre femme. Le fils de Sharif n'ayant que deux ans, et n'étant donc pas en âge de régner, c'était à lui, Zayed, d'assumer la succession. Il deviendrait roi.?>1.?>Vancouver, Canada.
– Le cheikh Zayed est à Vancouver ? répéta le Dr Lou Tornell.Sa main trembla légèrement, et elle attribua cette réaction à la fatigue. Quoi de plus normal, après sept semaines de tournée pour présenter et dédicacer son livre ? Cela n'avait rien à voir avec Zayed Fehr, l'homme qui l'avait blessée et humiliée...– Oui. Il est ici. Dans cet hôtel.– Pardon? fit Lou, ramenant ses lunettes sur son nez et dévisageant sa secrétaire d'un air consterné. Mais pourquoi?– Vous lui aviez dit que vous n'aviez pas le temps de le recevoir à Portland ni à Seattle. Alors, il a pris l'avion pour Vancouver, et le voici.Jamie ajouta avec un sourire empreint de nervosité :– Cela m'étonnerait qu'il s'en aille. Il s'agit d'une affaire urgente. Une question de vie ou de mort, si j'ai bien compris.« De vie ou de mort... » Le père de Lou aurait pu s'exprimer de cette manière. Et Zayed était coulé dans le même moule : beau, riche, célèbre, égoïste et creux. Lou n'avait que dédain pour les play-boys et les stars, et méprisait Zayed Fehr plus que personne d'autre. Il avait beau être le frère de Sharif, il n'en était pas moins un prince du désert sans aucun sens du devoir et des responsabilités.– Je ne veux pas le voir.– Vous l'avez déjà rencontré ?– C'est une connaissance, concéda Lou, guère disposée à confier à sa jeune secrétaire les circonstances humiliantes de sa rencontre avec Zayed Fehr, trois ans plus tôt.– Il est vraiment très beau, observa Jamie en rosissant.– Certes, lâcha Lou, exaspérée. Il est la perfection physique incarnée. Il est richissime, puissant. Mais cela ne fait pas de lui quelqu'un de bien.– Il semble sympathique, pourtant.– Vous l'avez vu?– Oui. Il est dans la pièce voisine.– Dans ma suite !Jamie rougit de plus belle.– Je lui ai dit qu'il pouvait attendre. J'ai pensé que vous seriez libre. Les journalistes ne reviendront pas avant une demi-heure. Et il insiste pour vous voir. Qu'est-ce qu'il y a? J'ai mal fait?Lou tenta de contrôler son élan de panique. Sa secrétaire était efficace, adorable, très dévouée. Elle ne pouvait lui en vouloir d'avoir cédé à Zayed... Elle-même, la scientifique logique et pleine de raison, avait bien succombé à son charme !– Depuis combien de temps est-il là? demanda-t-elle avec effort.– Une demi-heure, avoua Jamie.– Pourquoi ne m'avez-vous pas avertie plus tôt?– Je... c'est-à-dire...– Oh, peu importe. Envoyez-le-moi. Mais je ne lui accorde que cinq minutes, pas plus.
Zayed regarda sa montre. Il patientait depuis un bon moment dans l'antichambre de la suite de Lou. Lou Tornell, thérapeute, écrivain à succès, conférencière et entremetteuse matrimoniale. Cette dernière qualification amena sur ses lèvres un léger pli ironique. Qui aurait pu croire que la timide protégée de Sharif deviendrait une célèbre marieuse professionnelle dans les milieux les plus huppés ? Qui aurait pu imaginer que Lou Tornell, chercheuse introvertie, pouvait comprendre l'attirance sensuelle et l'attachement romantique ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.