www.leslibraires.fr
Le Suicide, Étude de sociologie
Éditeur
République des Lettres
Date de publication
Langue
français

Le Suicide

Étude de sociologie

République des Lettres

Offres

  • AideEAN13 : 9782824905679
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    6.99

Autre version disponible

Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Émile Durkheim. " _Le Suicide,
Étude de sociologie_ " d'Émile Durkheim est devenu l'un des plus grands
classiques de la littérature sociologique pour deux raisons: tout d'abord par
le haut degré de généralité de la théorie élaborée, dans laquelle le suicide
ne constitue qu'un indicateur privilégié, ensuite par l'usage brillant qui est
fait des statistiques. En étudiant le suicide, Durkheim montre que la société
française de son époque souffre d'un important défaut de cohésion sociale.
Selon lui, en temps normal, "chaque société est prédisposée à fournir un
contingent déterminé de morts volontaires", mais un taux de suicides trop
élevé est la preuve d'un grave état pathologique du corps social. La société
souffre alors d'un défaut de régulation, qu'il nomme "anomie", forgeant ainsi
un concept qui deviendra fécond par la suite dans la recherche sociologique.
Outre la religion et l'économie, Durkheim s'attache surtout ici à étudier
l'institution familiale, à tel point même que l'on peut considérer " _Le
Suicide_ " comme un ouvrage de sociologie de la famille. Il propose un remède
au mal: le rétablissement des corporations, et se livre à une analyse
statistique de la fréquence du suicide selon l'appartenance à différents
groupes sociaux. La théorie élaborée est donc inséparable de la méthode
statistique par laquelle il met en évidence le poids respectif des différentes
variables. En utilisant les statistiques, Durkheim illustre bien ce que doit
être la méthode telle qu'il l'a définie dans " _Les Règles de la méthode
sociologique_ ". En affirmant de plus quelle place tient l'individu dans la
discipline, il démontre aussi que que la sociologie, seule, ne permet pas de
comprendre des individus isolés.
S'identifier pour envoyer des commentaires.